Supercalculateurs : Intel pousse oneAPI pour uniformiser la programmation

Projets

Intel propose son implémentation de la spécification oneAPI, qui définit un modèle de programmation commun à ses architectures exploitées dans le monde des superordinateurs.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

oneAPI prend forme chez Intel.

Sous cette bannière, le groupe américain pousse un modèle de programmation commun à ses différentes architectures exploitées dans l’univers des supercalculateurs.

Une trentaine d’organisations – dont HPE, Lenovo, SAP et Tencent – ont rejoint l’initiative*, fondée sur des standards ouverts.

Intel profite de la conférence Supercomputing 2019 pour communiquer sur sa propre implémentation de oneAPI.

Le langage sur lequel elle se fonde est un dérivé de C++ incorporant des fonctions de SYCL pour la gestion du parallélisme. Il est conçu pour permettre la réutilisation du code avec un minimum d’adaptations entre les plates-formes (CPU, GPU, FPGA, IA…).

oneAPI comprend aussi des bibliothèques logicielles visant des domaines spécifiques tels que l’algèbre matricielle, l’encodage vidéo et le deep learning. Ainsi que divers outils, comme un convertisseur de code CUDA.

La première implémentation d’Intel vise les puces Xeon, Core et Atom. Tout comme les FPGA Arria et les GPU IGP (Gen9 et ultérieures). Elle inclut un toolkit de base et quatre toolkits complémentaires dédiés à l’IoT ou encore à la dataviz.

Lenovo veille

Supercomputing 2019 est aussi l’occasion d’un rappel sur Ponte Vecchio. Il s’agit d’un GPU gravé en 7 nm et basé sur l’architecture Xe.

Six unités seront intégrées dans chacun des racks du supercalculateur Aurora. Cray le développe à Chicago pour le département américain de l’Énergie. Mise en service prévue pour 2021, avec l’objectif d’une performance exaflopique.

intel-auroraaurora-architecture

Au calendrier 2020, il y a Project Everyscale. Intel a fondé avec Lenovo cette « commission prospective » vouée à identifier les leviers innovants qui stimuleront l’adoption des supercalculateurs au-delà des sphères gouvernementale et académique.

Une douzaine d’institutions de la sphère académique sont dans la boucle. Elles sont basées aux États-Unis, en Chine, en Inde, au Canada, en Australie, en Allemagne et en Espagne.

project-everyscale-membres

* À ne pas confondre avec OneAPI, ensemble d’interfaces de programmation standardisées par la GSMA à destination des opérateurs de télécommunications.

Illustrations © Intel

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur