Technologies sans contact: Estrosi investit 4,5 millions d’euros dans 12 projets

Réseaux

Après le sans contact à Nice, Christian Estrosi présente la liste de 12 projets destinés à promouvoir les usages du sans contact mobile (RFID, NFC) sur l’ensemble du territoire.

Le Near Field Communication (NFC) a le vent en poupe auprès du ministre chargé de l’Industrie. Après Nice, c’est sur l’Hexagone que doit se déployer la technologie « sans contact » via 12 projets retenus par Christian Estrosi pour diffuser les nouveaux usages des technologies RFID et NFC, et des objets communicants. Coût de l’opération : 4,5 millions d’euros sur un effort total de recherche et de développement de 12,5 millions d’euros.

Dans le cadre de l’appel à projets « objets communicants et sans contact » IPER-SMSC Edition 2010, le ministre a dévoilé la liste des projets choisis, « les plus innovants ». Ils s’inscrivent essentiellement dans les domaines du commerce, tourisme, santé et services à la personne…

Développement d’une solution de gestion durable des datacenters

Ainsi, le projet « Alice », porté par Mindscape. Il «envisage le développement d’une plateforme de services B2B2C permettant d’enrichir les fonctions du célèbre lapin Nabaztag à partir d’expériences utilisateurs réalisées en situation de mobilité avec un smartphone».

Parmi ces projets figure également « Intelligent Data Center », porté par NooliTIC. Ce projet « prévoit le développement d’une solution de gestion durable des datacenters, de plus en plus gros et nombreux, et donc de plus en plus énergivores et polluants. Le pilotage intelligent passe par une supervision temps réel de la consommation électrique, de la température ambiante et extérieure, ainsi que de la localisation des serveurs rendus communicants à l’intérieur des baies du datacenter. »

La liste et le détail de ces projets est disponible ici. En plus des deux projets cités ci-dessus, il s’agit de :

– Autopartage (gestion de flotte de véhicule par NFC / RFID)

– Barfid (nouveau type de barrière ferroviaire)

– Confiance (gestion sécurisée des facturations pour services à la personne)

– Irene (efficacité de la RFID pour l’inventaire et la maintenance d’outillages de chantier)

– M_Stadium (dans les stades, billetterie, accréditation, étiquettes interactives)

– NFC-TTH (développement d’un bouquet de services « Transport, Tourisme et Handicap » de SNCF Proximités)

– Onco-Trace (la RFID pour la traçabilité des chimiothérapies)

– Self Scan Mobile (self-scanning dans les enseignes directement depuis le mobile)

– ShopNmore (fidélisation et promotion multi-enseignes en temps réel)

– Trace It All (traçabilité des cartes et boîtiers électroniques jusqu’à leur recyclage)

À leur échelle, les collectivités territoriales sont elles aussi sollicitées, elles devront « donner un coup d’accélérateur à la dynamique du développement territorial des services mobiles en labellisant, dès 2010, trois à cinq ‘territoires leader du sans contact mobile’. » Les territoires labellisés seront choisis en décembre de cette année, selon l’agenda fixé par le ministre.

Dès lors, ces territoires pourront porter leurs initiatives en vue de l’appel à projets relatif à la ville numérique que le commissariat général aux investissements lancera dans le cadre de la mise en œuvre des investissements d’avenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur