Télégrammes : 600 millions de Windows 10, Le jeu vidéo cible des DDoS, Synerway bascule chez Atempo

Data & StockageGestion des réseauxOSPCPolitique de sécuritéPoste de travailRéseauxSécuritéStockage

Neigera-t-il demain à Paris ? Vous ne le saurez pas en lisant les télégrammes du soir.

600 millions de Windows 10. Lentement (trop ?) mais sûrement, Windows 10 gagne du terrain sur le marché des OS. A l’occasion de la conférence annuelle avec les actionnaires, le dirigeant de Microsoft a glissé que Windows 10 était aujourd’hui installé sur 600 millions de machines (PC, tablettes, Xbox…). Soit 100 millions de plus qu’en mai dernier. A ce rythme, Microsoft aura du mal à respecter son objectif d’un milliard d’appareils sous Windows 10 d’ici la mi 2018 annoncé au lancement de l’OS. D’autant que Windows 7 SP1, l’OS desktop dominant du moment, sera supporté jusqu’en janvier 2020. Ça va pas aider.

Les DDoS privilégient le jeu vidéo. Selon le rapport sur la sécurité d’Internet d’Akamai, le secteur du jeu vidéo est, de loin, le plus touché par les attaques DDoS. Au troisième trimestre 2017, il concentre à lui seul 86% des attaques. Un chiffre en hausse en regarde des 82% de 2016. Néanmoins, la puissance des attaques reste relativement faible. Cela s’expliquerait par une volonté de représailles de joueurs éjectés pour cause de tricherie. Les attaques étant favorisées par la connaissance qu’ont les assaillants du réseau du service en ligne. Plus globalement, la charge moyenne des attaques s’élève à 6 Gbit/s. Avec des pics à 600 Gbit/s comme on l’a vu avec l’attaque du botnet IoT Mirai.

Atempo reprend Synerway. Atempo vient d’annoncer la reprise des actifs de Synerway. Ce spécialiste des appliances de sauvegarde d’une capacité de 1 à 144 To avait déposé le bilan l’été dernier après 15 ans d’activités. Cette acquisition va permettre à Atempo de renforcer sa position sur le segment des solutions de sauvegarde sur laquelle il s’est positionné à travers la société Wooxo dirigée par Luc d’Urso. Ce dernier avait sorti Atempo du giron d’ASG Technologies en septembre dernier. Le voilà donc à la tête de trois marques. Une nouvelle appliance de sauvegarde est d’ores et déjà en préparation. « Elle intégrera nativement la déduplication globale à la source, la réplication des données vers des clouds publics ou privés et une solution de reprise d’activité instantanée en cas de sinistre dotée d’un haut niveau d’automatisation et d’intégration du processus. La solution envisagée pourra être déployée sous la forme d’un logiciel, d’une appliance ou en mode Cloud », annonce le PDG.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur