Thales va sécuriser le réseau interministériel de l’Etat

CloudSécurité

Les services du Premier ministre ont retenue la plate-forme d’accès réseau du groupe Thales pour sécuriser la navigation web des 900 000 agents ministériels.

Thales a profité du salon de la défense et de la sécurité terrestres Eurosatory pour annoncer un contrat majeur : celui de la sécurisation du Réseau Interministériel de l’État (RIE). Rappelons que, inscrit dans le contexte de la modernisation de l’Etat, le RIE vise à rationaliser les différents réseaux informatiques de l’ensemble des administrations centrales et déconcentrées dans un réseau de transport unifié. Sélectionné par les services du Premier ministre français, le groupe d’électronique se chargera de déployer une plate-forme sécurisée de connexion Internet aux 900 000 futurs utilisateurs du RIE. Il en assurera également l’infogérance et la supervision 24/7.

Le dispositif visera à sécuriser la navigation web des agents de l’Etat et, plus globalement, toutes les communications transitant par Internet (courrier électronique, échanges de fichiers, etc.). Pour y répondre, Thales mettra en place un service de filtrage des flux en provenance et à destination du réseau mondial. « Grâce à une solution innovante, basée sur une architecture éprouvée et intégrant des composants de toute dernière génération en matière de sécurité de l’information, Thales assure la flexibilité, la disponibilité et la résilience du réseau contre les cyberattaques », indique le groupe technologique dans son communiqué sans autre précision.

200 000 utilisateurs début 2015

L’initiative entend répondre à la montée des menaces sur la sécurité des systèmes d’information notamment mise en évidence pas le rapport du sénateur Jean-Marie Bockel en 2012 sur la cybersécurité. Une réponse désormais inscrite dans la loi de programmation militaire (LPM) adoptée le 10 décembre 2013. En décembre 2010, le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie avait été la cible d’une cyber-attaque majeure. Une intrusion informatique, finalement rendue publique, qui avait marqué les esprits et que les services de l’Etat entendent désormais éviter.

Thales contribuera donc à assurer cette vision sécuritaire… au rythme de la construction du RIE. Démarré en septembre 2013, les travaux de raccordement doivent s’achever courant 2015 (selon ce document de présentation datant de 2013). Pour sa part, Thales entend raccorder 200 000 utilisateurs début 2015 à sa solution. Une plate-forme que le groupe a déjà déployée sur les réseaux de la Direction Générale de l’Armement et du ministère de la Justice, notamment.


Lire également
Thalès enrôle la division cybersécurité d’Alcatel-Lucent
Jacques Marzin, DSI de l’Etat : « moins de 20 datacenters pour l’ensemble de l’Etat »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur