Time Warner débauche un manager de Google pour AOL

Cloud

Le géant des médias traine toujours son boulet, de nouveaux licenciements sont à prévoir

Time Warner ne sait plus quoi faire avec AOL, sa filiale Internet qui plombe ses résultats depuis plusieurs années. Après de multiples plans de réorganisation, le géant des médias pense avoir trouvé la recette en débauchant un dirigeant de Google pour prendre la tête d’AOL.

Tim Armstrong est donc nommé p-dg et on attend beaucoup de lui…“Nous avons la chance de le voir diriger AOL pendant que son audience et ses programmes continuent à progresser et que sa plate-forme publicitaire se développe dans le monde. Il aidera aussi Time Warner à déterminer la meilleure structure pour AOL”, a souligné Jeff Bewkes, p-dg de Time Warner.

“Cela fait des années que AOL et Google sont partenaires”, a souligné Tim Armstrong, qui a dirigé les activités de Google en Amérique, gérant notamment la plate-forme publicitaire du moteur de recherche. Auparavant, il avait notamment travaillé sur les activités internet des chaînes ABC et ESPN (groupe Disney).

Opération de la dernière chance pour AOL ? L’ancien FAI qui s’est reconverti dans les contenus et la publicité continue à perdre de l’argent et a encore annoncé de nouvelles suppressions d’emplois. Le groupe a engagé en début d’année une restructuration passant par la suppression d’environ 10% de ses effectifs, soit environ 700 postes. Et selon certaines sources, 300 emplois supplémentaires pourraient encore passer à la trappe. Par ailleurs, la filiale pourrait céder le réseau social Bebo racheté 850 millions de dollars.

Il y a encore quelques semaines, Jeff Bewkes expliquait :“Nous pourrions céder tout ou partie d’AOL. J’ai aussi été en discussions sur la possibilité de combiner des actifs avec d’autres sociétés pour apporter (des économies) d’échelle de tous côtés”. Des discussions ont bien eu lieu avec Microsoft, mais elles n’ont rien donné.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur