Vers des connexions Ethernet à 1,6 Tbit/s à l’horizon 2020

CloudDatacentersGestion des réseauxRéseaux

Dans sa roadmap 2015, L’Ethernet Alliance évoque l’évolution du protocole qui dépassera le térabit de bande passante dans les 5 ans.

L’Ethernet Alliance vient de présenter sa roadmap 2015 sur les évolutions à venir des capacités du réseau Ethernet à l’horizon 2020 et au-delà. Des capacités que le consortium d’acteurs sur les technologies Ethernet entend faire évoluer au-delà du térabit (TbE) de bande passante dans les prochaines années.

L’Alliance entend ainsi atteindre le 1,6 Tb Ethernet (TbE) d’ici la fin de la décennie. Comment ? En agrégeant 16 voies de 100 G/s, lequel constituera la brique de base du TbE pour les années à venir. Une performance qui passera par le 1 TbE avec l’agrégation de 10 voies 100 Gbit/s (technologie CFP). Il reste que l’accès à des coûts abordable de cette capacité n’est pas attendu avant 2020, c’est-à-dire l’année où le 100 Gbit/s sera disponible sur port SPF+.

12 niveaux de vitesse

Entre temps, l’Ethernet Alliance espère ratifier le 25 Gbit/s proposé en 2014 par le 25G Ethernet Consortium. Ce qui pourrait mener à des liens 100 GbE en technologie QSFP28 (4×25). Le 50G succèdera au 25G pour amener des liaisons à 200 GbE (4×50) et 400 GbE (8×50), toujours en format QSFP28.

Au final, le format Ethernet pourrait disposer d’une douzaine de vitesses dont 6 seront introduites dans les 5 prochaines années. Soit autant qu’au cours des 40 précédentes années.

Print


Lire également
L’avenir du 400 Gigabit Ethernet en question

crédit photo © Wong Sze Fei – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur