Viols de brevets : la guerre Apple-Nokia se confirme en Europe

CloudSmartphones

Après la plainte d’Apple contre Nokia au Royaume-Uni, le constructeur finlandais réplique en déposant à son tour des recours en Angleterre, Allemagne et Pays-Bas.

Les relations entre Apple et Nokia ne s’arrangent guère. Le constructeur finlandais décide au contraire d’accentuer la pression judiciaire sur la firme de Cupertino qu’il accuse, depuis octobre 2009, de violation de brevets. Depuis, Appel a répliqué en attaquant à son tour Nokia sur les mêmes motifs. Récemment, les événements jusqu’alors cantonnés au territoire américain se sont étendus au continent européen avec une nouvelle plainte de Cupertino au Royaume-Uni.

Et cela continue avec, cette fois, la réplique de Nokia. Jeudi 16 décembre, le leader mondial des terminaux mobiles a déposé 13 nouvelles plaintes devant des tribunaux britannique, allemands et néerlandais visant le groupe de Steve Jobs, nous apprend ITespresso.fr. Le motif reste similaire : violation de brevets portant sur les appareils de communication d’Apple (le smartphone iPhone, la tablette iPad et le baladeur iPod touch).

Les plaintes ont été déposées devant la Haute Cour du Royaume-Uni (4 brevets disputés), et les tribunaux de district de Dusseldorf (7 brevets) et Mannheim en Allemagne (5 brevets), ainsi qu’auprès d’une juridiction homologue de la Hague aux Pays-Bas (2 brevets). L’assaut est global : aux Etats-Unis, Nokia a déjà déposé 24 recours contre Apple devant l’US International Trade Commission et des tribunaux à compétence fédérale des Etats du Delaware et du Wisconsin.

Si Apple organise sa riposte de son côté avec des procédures visant Nokia aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la marque à la Pomme est par ailleurs attaquée par Motorola notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur