Vivendi échoue à s'emparer d'une part d'Oger Telecom

Cloud

Belle occasion ratée

Que s’est-il passé pour qu’en quelques jours, des discussions quasiment bouclées terminent en rupture ? On ne le saura certainement jamais mais le fait est que Vivendi n’entrera pas dans le capital d’Oger Telecom.

“Vivendi annonce que les discussions avec Saudi Oger en vue d’un investissement dans Oger Telecom sont terminées. Dans le meilleur intérêt de ses actionnaires, Vivendi continuera à poursuivre sa stratégie d’acquisitions en privilégiant la création de valeur à un prix acceptable et avec des perspectives de contrôle claires”, lit-on dans un bref communiqué du groupe français. Prix et management sont certainement les points qui ont achoppé…

En tout cas, Vivendi (SFR, Maroc Telecom…) perd ici une belle occasion de prendre pied dans différents marchés émergents, leviers de croissance essentiels pour les opérateurs mobiles face à la maturité des marchés occidentaux.

Rappelons que Vivendi avait pour objectif d’acquérir 33% d’Oger Telecom et d’en prendre le contrôle ultérieurement.

Oger Telecom est une filiale du groupe saoudien Saudi Oger, un groupe contrôlé par la famille de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. Cet opérateur est présent en Turquie (fixe et mobile), en Afrique du Sud (mobile) ainsi qu’en Arabie Saoudite, Jordanie et Liban, trois pays où elle officie en tant que fournisseur d’accès internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur