Vivendi se sépare de SFR

Réseaux
SFR bus 4G

Le Conseil de surveillance de Vivendi a confirmé le projet de scission de sa filiale télécom. SFR devra supporter les quelque 8 milliards d’euros de dettes contractées en 2011.

Cette fois, c’est sûr ! Le Conseil de surveillance de Vivendi a confirmé, mardi 26 novembre, son intention de se séparer de ses activités télécom pour se concentrer sur l’offre média. Autrement dit, Vivendi va se séparer de SFR.

« Ce projet prendrait la forme d’une distribution d’actions de SFR aux actionnaires de Vivendi au jour de l’opération, indique le groupe dans son communiqué. Ce projet leur donnerait l’opportunité d’être investi dans deux véhicules cotés en bourse, bien différenciés et évalués selon les normes propres à leur métier. »

8 milliards de dettes

Initié le 11 septembre dernier, ce projet de scission fera de SFR un opérateur de télécommunication autonome. L’entreprise devra supporter les quelque 8 milliards de dettes contractées lors de l’acquisition des 40% des parts à Vodafone en avril 2011.

Le « nouveau » Vivendi sera présidé par Vincent Bolloré, qui succèdera à Jean-René Fourtou. Autre nomination à venir (et confirmée), celle d’Arnaud de Puyfontaine. Ce professionnel de la presse prendra la direction générale des activités média et contenus du groupe.

Le projet doit encore obtenir l’aval des autorités réglementaires et être présenté aux syndicats. « L’objectif du groupe est de l’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale annuelle, fin juin 2014 », souligne Vivendi.


Lire également
SFR n’est plus à vendre
SFR, bientôt coté en Bourse ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur