VMware dope sa suite mobilité Horizon et crée Workspace

Poste de travail

VMware enrichit sa suite de mobilité Horizon, avec View 5.2 et Mirage 4.0. Et introduit Horizon Workspace 1.0, pour en faciliter l’administration IT.

VMware avait prévenu… Au delà du datacenter et de la plateforme de virtualisation vSphere, c’est la virtualisation du poste de travail (ou VDI) qui devient stratégique.

Pourquoi ? Parce que les attentes de mobilité des utilisateurs se font plus pressantes ; ils souhaitent pouvoir passer de leur PC à leur smartphone ou leur tablette de façon transparente et où qu’ils se trouvent. Et côté IT, c’est la course à la simplification de l’administration de tous ces postes de travail, devenus ‘virtuels’ et multi-OS, avec l’objectif de réduire, sinon encadrer, le TCO (total cost of ownership).

Ce 20 février, VMware annonce l’enrichissement de sa suite Horizon (View + Mirage), précisément dédiée à la mobilité des postes de travail grâce à leur virtualisation.

Lancement de Horizon Workspace

Une nouvelle brique s’ajoute : Horizon Workspace. C’est « le nouvel espace de travail virtuel » proposé par VMware. Il permet de réunir toutes les données de chaque utilisateur – son ‘bureau’, ses applications courantes, son agenda, ses contacts, etc. – sur un espace de travail virtuel, découplé du terminal, et donc accessible depuis tous les ‘devices’ de son choix, PC, ultrabook, tablette ou smartphone…

VMware Horizon Workspace 1.0
VMware Horizon Workspace 1.0

Cet ‘Horizon workspace‘ permet à l’administrateur IT d’allouer toutes ressources utiles – data, applications, routines de sécurité, outils d’authentification – sur cet espace de travail virtuel.

L’ utilisateur peut également provisionner lui-même ses applications ou services, déchargeant ainsi le travail des responsables IT.

Horizon Workspace permet à l’administrateur IT d’ajouter facilement de nouveaux ‘devices’, utilisateurs et applications sans avoir à reconfigurer les appareils.

L’administration est centralisée, ce qui simplifie, par exemple, l’installation de procédures de sécurité. Le prix de la licence par utilisateur ‘nommé’ est de 122 euros.

Evolution de View et Mirage

Par ailleurs, VMware fait évoluer View et Mirage, les deux briques fondatrices de sa suite Horizon orientée vers la mobilité du poste de travail :

  • la version 5.2 de Horizon View  ajoute un affichage graphique 3D accéléré ; de nouvelles fonctions permettent d’utiliser Windows sur des tablettes à écran tactile ; ou encore le support de HTML 5 est intégré sans rajout de logiciel: ainsi qu’une amélioration des accès aux services médias, dont la communication unifiée Lync de Microsoft ; enfin des outils facilitant la configuration et le déploiement à grande échelle de ces postes virtuels. Le prix de la licence est de 203 euros par utilisateur simultané (current user).
  • la version 4.0 de Horizon Mirage  apporte le découpage des applications et leur administration couche par couche, ce qui permet au service IT de les provisionner et de les administrer facilement, une à une, avec le minimum de gêne pour l’utilisateur ; les Mac d’Apple sont désormais gérés dans des environnements Windows virtualisés, via VMware Fusion 5 Professionnel, et ceci sans surcoût. Le prix de la licence s’élève à 122 euros par utilisateur ‘nommé’ (ou déclaré).

    VMware Horizon Mirage 4.0
    VMware Horizon Mirage 4.0

Selon VMware, cette suite Horizon, ainsi enrichie, constitue « la plateforme de mobilité professionnelle la plus complète du marché (…). Elle répond aux besoins de sécurité et de gouvernance voulues par les responsables IT. »

Et l’éditeur de citer une étude, selon laquelle 83 % des administrateurs IT souhaiteraient empêcher l’utilisation de services de stockage (du type Dropbox… par exemple ?) et d’applications de collaboration grand public en ligne (du type Facebook ou Skype ?).

Crédit photo : © Nmedia – Fotolia.com


Voir aussi ce Quiz: Connaissez-vous les OS mobiles?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur