VMware : une stratégie multicloud qui penche vers AWS

Cloud
VMworld 2020 VMware multicloud

De Kubernetes aux solutions de reprise d’activité, les annonces que VMware inscrit dans sa stratégie multicloud ont une nette coloration AWS.

Le présent au multicloud, l’avenir au cloud hybride ? Il est tentant d’interpréter ainsi la communication de VMware.

L’éditeur organise, du 29 septembre au 1er octobre, la 17e édition de sa conférence VMworld.

Il annonce, à cette occasion, le renforcement de ses relations avec les « trois grands » du cloud public. AWS garde toutefois une longueur d’avance. C’est, par exemple, chez lui que la prise en charge du portefeuille Tanzu est le plus avancée. Elle vient en l’occurrence de passer en phase de disponibilité générale*. Alors qu’elle est en préversion chez Google Cloud et Oracle (elle atteindra « bientôt » le même stade sur Azure, nous assure-t-on).

Entre autres nouveautés de VMware Cloud sur AWS, on aura relevé :

  • Cloud Disaster Recovery, une offre SaaS de reprise d’activité basée sur l’acquisition de Datrium
  • Une option de paiement mensualisé pour l’offre Site Recovery. Elle s’applique aux abonnements de 1 ou 3 ans achetés en direct ou via les MSP membres du Cloud Provider Program.
  • L’activation de la compression vSAN – avec ou sans déduplication – sur les clusters exploitant des instances EC2 i3en.metal

Des nouveautés, il y en aussi sur la partie on-prem, à travers l’offre IaaS VMware Cloud on Dell EMC :

  • Nouveau type d’instance X1d.xLarge
  • Capacité par rack portée à 24 nœuds avec gestion du multicluster
  • Prise en charge de HCX Advanced pour simplifier la migration des workloads

VMware Cloud Dell EMC instances

VMware en mode automatique

Du côté des outils de gestion, VMware lance l’offre SaaS vRealize Cloud Universal. Avec une promesse : une seule licence pour accéder aux versions on-prem et cloud de vRealize Automation, Operations et Log Insights.

L’une des composantes de vRealize est rendue disponible à l’occasion du VMworld : AI Cloud (ex-Project Magna). Elle est censée automatiser la gestion de la performance applicative.

Oracle a également droit à une annonce : l’intégration de sa plate-forme cloud dans CloudHealth, outil de contrôle de l’usage et des coûts.
VMware ouvre par ailleurs la composante CloudHealth Secure State (détection des risques liés aux mauvaises configurations) à Google Cloud.

Une acquisition vient compléter le tableau. Elle porte sur SaltStack, entreprise qui propose une version commerciale du logiciel du même nom destiné à la configuration de systèmes. VMware entend l’exploiter pour compléter vRealize Automation en l’étendant de l’infrastructure aux applications.

* La disponibilité générale de Tanzu sur AWS est effective, comme celles de vRealize Universal et d’OCI dans CloudHealth. Le reste sera accessible d’ici à fin octobre.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT