ZTE vise la première place sur le marché du TD-LTE

MobilitéRéseaux

Avec sa nouvelle station radio TD-LTE à à 3,5 GHz, ZTE entend répondre aux besoins des opérateurs de Wimax en France.

À l’heure des annonces de déploiement des premiers réseaux 4G/LTE en France par Orange et Bouygues Telecom, les innovations matérielles se poursuivent. Notamment du côté de ZTE qui présente la première station de base TD-LTE 3,5 GHz distribuée au monde. Une configuration qui ne vise pourtant pas directement le marché de la 4G (sur les bandes de fréquences 800 MHz et 2,6 GHz).

Plus précisément, il s’agit d’un nouveau module radio haute puissance de la plate-forme SDR (Software Defined Radio) de ZTE déclinée dans toutes les technologies mobiles (l’autre partie de la station radio étant composée de la BaseBand Unit [BBU] pour le traitement du signal et de gestion des transmissions). L’antenne supporte une transmission de 80 W répartie sur les 4 ports. Associée aux fonctionnalités d’anti-parasitage et d’agrégation des réseaux, la solution tend à améliorer la couverture de plus de 25 %, selon l’équipementier chinois. Et réduit en conséquence les coûts de développement des réseaux des opérateurs.

Une offre TD-LTE pour remplacer le Wimax en France

ZTE déclare avoir signé trois contrats – sans citer les noms des clients – portant sur le déploiement et la mise à niveau de réseaux TD-LTE 3,5 GHz en Asie-Pacifique et en Afrique. Nouveaux marchés qui s’ajoutent aux précédents contrats signés avec le Japonais Softbank, le suédois Hi3G ou encore China Mobile.

« L’annonce est très importante pour le marché français », précise néanmoins Pierre Eisenmann, directeur de l’unité Wireless de ZTE France. L’offre vise en effet la bande de fréquence du Wimax. Un marché plombé par la rareté des offres et solutions actuelles. Or, fin 2011, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a mis en demeure, les détenteurs de licence Wimax de se mettre en conformité avec leurs obligations (voire cet article d’ITespresso.fr).

Le Wimax est mort

« Or leur licence n’impose pas de technologie (contrairement aux licences 2G ou 3G) elle impose juste une offre d’accès Internet sans fil en nomadisme (sans fonctions de mobilités entre cellules). Et toute l’industrie évolue du Wimax vers le TD-LTE, explique le responsable. Le Wimax devient obsolète au profit du TD-LTE qui permet d’avoir des débits et une capacité plus importantes. Le TD-LTE devenant une technologie mondiale un vaste écosystème donnera une véritable existence économique à cette technologie. » Conclusion : Le Wimax est mort, vive le TD-LTE.

La nouvelle borne sans fil participera donc à l’ambition de ZTE d’occuper la première position mondiale sur l’offre TD-LTE et auquel le marché français devrait peser significativement. Récemment, ZTE a atteint une autre première place, sur le podium de l’innovation : celle du premier déposant, en nombre, de brevets auprès de l’OMPI (organisation mondiale de la propriété intellectuelle) avec 2826 dépôts.

Crédit photo © Swisshippo – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur