Android recule en Europe, mais monte aux Etats-Unis

MobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes
3 6 Donnez votre avis

Les parts d’Android s’effritent en Europe et en Chine, mais progressent aux Etats-Unis et au Japon. Le pays du Soleil Levant échappe désormais à la domination d’Apple.

C’est le principe des vases communicants. Le terrain qu’Android cède en Europe, il le regagne aux Etats-Unis. Entre février et avril 2015, la part de l’OS de Google dans l’Europe des 5 (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni) est passée à 70,5 % sur le marché des OS mobiles, contre 72,8 % un an plus tôt, selon Kantar Worldpanel ComTech. Dans le même temps, Android a vu son influence progresser de 59,5 % à 62,4 % sur le sol américain. Des mouvements de fluides qui se font aux dépens ou profitent, selon la zone géographique, à iOS. Fort du succès de l’iPhone 6, l’OS d’Apple progresse de 2,2% en Europe (pour atteindre 19,3 % du marché) et recule de 2,1 % dans son pays natal (avec 33,2 %). Pour sa part, Windows (Phone) poursuit sa (modeste) progression sur le Vieux continent (+0,7 % pour 9,2 % du marché) et se maintient aux Etats-Unis autour de 3,8 %.

Android a particulièrement été marqué par le désengagement des consommateurs britanniques (-4,9 % en un an), allemands (-3,9 %) et italiens (-3,1 %). L’intérêt en hausse des Français et des Espagnols (+2 % chacun) ne suffit pas à compenser le recul général qui profite donc, globalement, à iOS, particulièrement chez nos voisins d’outre Manche (+6,3 %).

Wiko star d’Android en France

En France, plus de 8 téléphones vendus sur 10 début 2015 (81,1 %) étaient des smartphones. « Parmi les consommateurs qui ont acheté un appareil Android, 24 % achetaient un smartphone pour la première fois », indique Kantar. Une tendance qui profite au Français Wiko (détenu par le fabricant chinois Tinno), qui voit sa part de marché passer de 7,7 % en 2014 à 8,6 % en 2015. Il est en revanche encore trop tôt pour vérifier la pertinence de la stratégie de Samsung avec les Galaxy S6 et S6 Edge sortis en avril, mais « ces trois derniers mois montrent une dynamique positive pour [le constructeur coréen] qui voit sa part de marché augmenter aux États-Unis, en France, en Allemagne, et en Italie », note le cabinet d’études.

Kantar FranceSi Google limite la casse en Europe, la chute est plus sévère en Chine où Android reste « le système d’exploitation le plus populaire, grâce aux acteurs locaux qui occupent 9 places dans le Top 10 des mobiles les plus vendus », souligne Tamsin Timpson, directeur des études chez Kantar. Avec Xiaomi et Huawei à la lutte pour la première place. Mais c’est bien l’iPhone 6 qui s’inscrit comme le véritable gagnant sur la période. En un an, la part d’iOS est passée de 17,5 % à 24,4 % quand celle de son concurrent tombait à 74 % contre 79,8 % précédemment. Android profite néanmoins du désengagement des Japonais pour les produits Apple, qui ne séduisent plus que 45,6% des consommateurs. Soit une chute de 9,8 points sur 12 mois. Vertigineux alors que l’OS de Google progresse de 7,3 points à 51,6 %. Apple perd ainsi le seul marché qu’il dominait majoritairement jusqu’à présent.

Kantar OS mobile 5-2015


Lire également

KitKat, futur leader du monde Android ?
Le marché des tablettes soutenu par Windows en 2015
Android recule face à iOS en Europe et aux Etats-Unis


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur