Seule 1 entreprise sur 4 affiche une stratégie Cloud cohérente

CloudDSIProjets
4 68 Donnez votre avis

L’adoption du Cloud entre dans une seconde phase, mais les entreprises tardent à mettre en oeuvre des stratégies optimisées pour en tirer profit, selon une étude réalisée par IDC pour Cisco.

L’adoption du Cloud progresse, mais les organisations sont encore peu nombreuses à affûter leurs stratégies pour en tirer profit. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée pour Cisco par IDC auprès de 3643 décideurs IT et utilisateurs actifs de services Cloud, dans 17 pays. Seules 25% des entreprises du panel (22 % en France) ont adopté une stratégie dédiée ou optimisée pour le Cloud computing. 32 % n’ont pas de stratégie du tout dans ce domaine et le gros des troupes (44 %) opte pour une approche ponctuelle, parfois méconnue de l’IT, ou pour une tactique opportuniste.

Des revenus supplémentaires grâce au Cloud

Pour Cisco, une stratégie avancée (standardisation du Cloud, diffusion des meilleurs pratiques dans l’entreprise, fourniture de produits et services innovants dans le Cloud) est la plus à même de satisfaire les objectifs des entreprises. Et les attentes sont grandes : 54 % des répondants pensent que le Cloud — public, privé ou hybride — leur permettra d’allouer leur budget IT de manière plus stratégique dans les deux ans. Ils sont presque aussi nombreux (53 %) à estimer que le Cloud contribuera à l’augmentation des revenus de leur organisation. Selon IDC, les « plus matures » en matière de Cloud obtiennent déjà des résultats non négligeables. Ces entreprises gagneraient en moyenne 1,6 million de dollars de revenus supplémentaires par application déployée dans le Cloud privé ou public, et réduiraient leurs coûts de 1,2 million de dollars, d’après le cabinet d’études.

Une adoption mixte du Cloud computing

L’adoption du Cloud est entrée dans une seconde phase. 57 % des entreprises interrogées  l’ont adopté ou prévoient de le faire. Parmi celles-ci, 44 % préfèrent un Cloud privé (27 % l’ont déjà implémenté, 17 % l’envisagent sérieusement) et 37 % optent pour le Cloud public (24 % l’utilisent, 13 % déclarent leur intention de le faire). Enfin, jusqu’à 70 % des répondants prévoient de migrer des données entre les Cloud publics et privés (ou différents fournisseurs de Cloud) et ont des exigences élevées en matière de sécurité. Une majorité opte donc pour une forme de Cloud hybride. C’est une aubaine pour Cisco et d’autres soutiens industriels d’OpenStack, le framework Open Source des Cloud hybrides.

Lire aussi :
Le Cloud moins cher que la DSI… seulement dans certains cas
Investissement : le Cloud public croît deux fois plus vite que le Cloud privé
Cloud et collaboratif au centre de la stratégie Cisco en 2015

crédit photo © romrf – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur