Droit à l’oubli : Google valide près de 1 demande sur 2 en France

JuridiqueRégulations
4 11 Donnez votre avis

Dans le cadre de l’arrêt « droit à l’oubli » européen, Google a supprimé 48,4% des liens pour lesquels une demande a été déposée en France, soit 6 points de plus que la moyenne.

Dix-huit mois après l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne en faveur du droit à l’oubli, Google fait le point des demandes de suppression d’URL de son moteur de recherche reçues depuis le 29 mai 2014. Dans son tableau de bord, la firme américaine déclare avoir reçu au total 348 085 demandes de suppression portant sur 1,2 million de liens (1 234 092 exactement) au 25 novembre 2015, soit plus de 230 000 liens supplémentaires par rapport à juillet dernier.

La suppression de contenus liés à la vie privée dans les résultats de recherche accessibles depuis l’Union européenne se fait à la discrétion du moteur (une situation que déplorent des organisations comme Reporters sans frontières et Wikimedia). Google a choisi de supprimer 42% des URL traitées dans leur intégralité (soit 441 032 liens, les URL en attente d’examen ne sont pas incluses) et d’en conserver 58% (soit 608 169 liens). Des taux européens proches de ceux de juillet.

La France en tête des demandeurs

En France, les demandes de suppression d’URL sont plus nombreuses que chez ses voisins. 73 399 demandes françaises de suppression de 246 158 liens ont été transmises à Google entre la mi-mai 2014 et la fin novembre 2015. Près d’une URL traitée sur deux a été supprimée (48,4%, soit 101 110 liens supprimés ; contre 51,6% d’URL conservées soit 107 910 liens). Ces taux sont quasiment similaires à ceux de l’Allemagne. En revanche, le taux de suppression français est plus élevé que celui du Royaume-Uni (38,1%), de l’Espagne (37,2%) et, surtout, de l’Italie (29,7%).

Google suppressions URL France

Concernant les sites les plus affectés, les 10 domaines pour lesquels Google a supprimé le plus d’URL sont : Facebook.com (10 220 liens supprimés), Profileengine.com (7986), Groups.google.com (6764), YouTube.com (5364), Badoo.com (4428), Plus.google.com (4134), Annuaire.118712.fr (3930), Twitter.com (3879), Wherevent.com (3465) et 192.com (3083 liens supprimés).

Lire aussi :

Google entame une tournée européenne contre le « droit à l’oubli »

crédit photo © nito / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur