GPD propose un des PC portables les plus compacts du marché

MobilitéPCPortablesPoste de travail
GPD Pocket

Digne successeur des UMPC d’antan, le GPD Pocket est un ultraportable bien né. Qui sera accessible sous Windows ou Linux.

Le GPD Pocket est en train de faire un carton sur le site Indiegogo, avec près de 3,3 millions de dollars de fonds levés. Cet ordinateur ultra portable, rassemble le meilleur hardware PC possible dans un format très compact : 18 x 10,6 x 1,8 cm pour 485 g. Et une belle robe métallique.

Au menu, un processeur Intel Atom x7-Z8750 comprenant quatre cœurs cadencés à 1,6 GHz (2,56 GHz en pointe), assisté par 8 Go de RAM et 128 Go d’eMMC. L’écran ? Un modèle tactile de 7 pouces présentant une résolution de 1920 x 1080 points. Le support réseau comprend des modules WiFi 802.11ac et Bluetooth 4.1. La connectique n’est pas en reste, avec un port USB Type-C (qui pourra servir à recharger la machine), un USB 3.0 classique, une sortie HDMI et une prise pour casque-micro.

Une solide batterie de 7000 mAh devrait permettre d’assurer une autonomie de 12 heures. Seul regret, le clavier, qui est de type QWERTY. Et qui n’a que peu de chances d’être proposé en version française.

Windows 10… ou Ubuntu !

Côté OS nous retrouvons soit Ubuntu 16.04 LTS, chose assez rare sur un mini-PC Atom, soit Windows 10 Home. La puissance processeur sera dans la pratique suffisante pour une utilisation de base. Et le couple 8 Go/128 Go de RAM/eMMC se montrera plus confortable que sur bien des offres concurrentes.

Le GPD Pocket est proposé en version Windows 10 à 469 dollars sur le site Indiegogo, contre 599 dollars pour son prix public officiel lors de sa sortie, prévue pour juin 2017. Notez que ce n’est pas la première fois que le constructeur s’essaie aux UMPC Windows. Le GPD Win est une autre machine de ce type, pourvue d’un écran de 5,5 pouces. Elle n’est toutefois que légèrement plus compacte, moins autonome et moins bien équipée.

À lire aussi :
10 % des PC Windows 10 ont d’ores et déjà adopté la Creators Update
Un UMPC à écran riquiqui, pour profiter d’un Windows 10 gratuit
Asus présente un concurrent du Raspberry Pi 3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur