L’iPhone 7, moins puissant qu’un Galaxy Note 7 ?

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones
3 8 3 commentaires

Les premiers benchmarks de l’iPhone 7 montrent que son processeur n’est pas si rapide qu’annoncé. En monocœur il surclasse toutefois la concurrence.

L’A10 Fusion, nouveau cœur des iPhone 7 et iPhone 7 Plus, est présenté par Apple comme le plus performant processeur mobile jamais conçu. Il comprend deux cœurs ARM 64 bits de hautes performances, secondés par deux cœurs basse consommation.

Le score de cette puce au benchmark Geekbench 4.0 vient de tomber : 5363 points. C’est bien mieux que le composant A9X à 2,26 GHz de l’iPad Pro 12,9 pouces, qui ne grimpe qu’à 4887 points. Mais c’est dans le même temps moins que le Galaxy Note 7 et sa note de 8110 points (selon certaines mesures, d’autres évoquant un score plus modéré d’environ 6300 points).

L’outil de benchmark confirme par ailleurs la présence de 2 cœurs ARM à 2,23 GHz et de 3 Go de RAM. 3 Mo de mémoire cache de second niveau sont présents.

Impérial en monocœur

Alors, moins performant qu’un Exynos 8890 Octa, l’A10 Fusion ? Dans l’absolu et lorsque tous les cœurs sont actifs, oui. Mais il convient de signaler que le score de 5363 points est atteint avec deux cœurs ARM, là où Samsung en aligne quatre. Le score sur un seul cœur est ainsi à l’avantage de la puce d’Apple : 3233 points, contre 2300 points pour l’Exynos 8890 de Samsung.

Le Snapdragon 820 de Qualcomm n’arrive pas pour sa part à contrer l’A10 Fusion. Moins rapide en mode monocœur (2230 points), il le rattrape – sans le dépasser – en usage multicœur (5360 points).

À lire aussi :
10 questions sur l’iPhone 7 d’Apple (quiz)
Les iPhone 7 et iPhone 7 Plus d’Apple en images
Améliorations pour les iPhone 7 et refonte pour la Watch 2


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur