Les iPhone émettent plus d’ondes que les Samsung, dixit la Corée

ComposantsMobilitéPoste de travailRégulationsSécuritéSmartphones
1 2 Donnez votre avis

Selon l’Agence coréenne des fréquences, les iPhone émettent deux fois plus de radiations électromagnétiques que les appareils Samsung. En toute impartialité ?

Alors qu’en France la polémique enfle sur les supposés dangers propres aux rayonnements du compteur communicant Linky, en Corée du Sud le débat porte sur les taux d’émission de radiation des smartphones et tablettes. Et particulièrement de l’iPhone de l’américain Apple par rapport aux téléphones du coréen Samsung.

Selon la National Radio Research Agency (NRRA), l’équivalent coréen de notre Agence nationale des fréquences (ANFR), les appareils de Cupertino afficheraient un DAS plus élevé que ceux du champion national. En moyenne, le DAS des iPhone s’élève à 1,166 W/Kg quand celui des Galaxy S (et autres terminaux Samsung) se contente de 0,517 W/Kg.

DAS limité à 1,6 W/Kg en Corée

Le DAS (débit d’absorption spécifique ou SAR pour specific absorption rate) quantifie le niveau d’exposition maximal de l’utilisateur aux ondes électromagnétiques. Ce qui peut se traduire selon certaines études par des conséquences sur les tissus humains (ou animaux). Ainsi, un champ électromagnétique d’une fréquence comprise entre 1 et 100 KHz est susceptible d’irriter les nerfs. Entre 100 KHz et 10 GHz, les ondes sont capables d’augmenter la température du corps (ou des parties les plus exposées). C’est le principe du four à micro-ondes qui, à environ 2,4 GHz, permet de réchauffer les aliments en quelques secondes (ou plus précisément d’agiter les molécules d’eau qu’ils contiennent).

Pour prévenir les conséquences de ces expositions aux ondes, les régulateurs imposent des limites de DAS aux constructeurs. Exprimées en Watt par Kg, celles-ci plafonnent à 2 W/Kg au niveau international (notamment en Europe) quand la Corée et les Etats-Unis préfèrent descendre ce taux à 1,6 W/Kg.

Le DAS de l’iPhone 7 le plus élevé de tous les iPhone

Dans tous les cas, le taux d’émission de radiations électromagnétiques des iPhone et autres iPad resteraient donc bien en dessous de la limite imposée par la Corée et les Etats-Unis. Mais plus du double, en moyenne, du DAS de Samsung. Le premier concurrent d’Apple pourrait ainsi exploiter les relevés de l’Agence coréenne des fréquences comme un avantage concurrentiel (même s’ils sont beaucoup moins dangereux qu’une batterie qui surchauffe).

Qui plus est, le DAS exprimé pour la tête (lorsque l’utilisateur colle l’appareil à son oreille) n’est pas le même que pour le corps. Ainsi, dans le cas du Galaxy S7 de Samsung, le DAS pour la tête s’affiche à 0,406 W/kg quand celui pour le corps s’élève à 0,621 W/kg. Celui de l’iPhone 7 monte à 1,38 W/kg (et 1,24 W/kg pour le 7 Plus). Soit le DAS le plus élevé de tous les iPhone à ce jour. Et Apple ne distingue pas le DAS de tête de celui du corps, il pourrait donc s’agir d’une moyenne.

De quoi s’inquiéter ? Pas forcément. « La valeur du DAS pendant les appels normaux est beaucoup plus faible que lors des essais de certification de téléphone mobile, précise l’agence coréenne. Et la valeur du DAS peut largement varier au cours de la vie réelle des appels mobiles en raison de la façon de tenir le téléphone et la distance et les caractéristiques de la station de base radio; cette différence de valeur du DAS pendant les appels au quotidien est beaucoup plus grande que la différence entre les modèles de téléphones mobiles de différents fabricants. » Autrement dit, mieux vaut faire attention à la façon dont on utilise son téléphone qu’à scruter les caractéristiques techniques du DAS des modèles concurrents. En cas de doute et pour limiter l’absorption des ondes au niveau de la tête, préférez le câble micro-écouteur connecté à la prise jack du téléphone.


Lire également
Linky : l’ANFR persiste et signe sur le faible rayonnement CPL
Ondes électromagnétiques : le déploiement de la 4G ralentie par la loi Abeille ?

Photo via VisualHunt.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur