Microsoft, Lenovo, Huawei et Xiaomi lorgnent sur BlackBerry

MobilitéOS mobilesSmartphones
pluie d'argent (euros, dollars)
2 3 Donnez votre avis

BlackBerry sera-t-il racheté par Microsoft ? La rumeur n’est pas si saugrenue qu’il y paraît, Microsoft ayant ici une belle occasion de renforcer son portefeuille de brevets.

Dernière rumeur en circulation sur la Toile, Microsoft voudrait mettre la main sur BlackBerry, pour un montant de 7 milliards de dollars. La firme de Redmond ne serait pas particulièrement intéressée par les terminaux mobiles du constructeur canadien, ni par ses logiciels (qui restent peu adaptés au monde Windows Phone), mais par son portefeuille de brevets.

En première analyse, cette rumeur semble infondée. Elle est en effet le reflet du désir des investisseurs de voir Microsoft réaliser une nouvelle acquisition record, sur le front du Cloud (Salesforce.com) ou de la mobilité (BlackBerry). Ceux travaillant sur l’action BlackBerry comptent pour leur part sur un rebond de l’action de la firme. Cette dernière a gagné un petit 2 % en séance ce lundi.

Pour Android ?

Reste que Microsoft aurait tout intérêt à mettre la main sur les brevets de BlackBerry. La firme demande en effet à la plupart des constructeurs de terminaux mobiles Android de passer à la caisse pour utilisation de certains de ses brevets. La somme demandée pourrait croître si Microsoft arrivait à enrichir son portefeuille de brevets.

Le rachat de BlackBerry permettrait donc à Microsoft non seulement d’écarter un concurrent sur le segment professionnel, mais également de renforcer sa mainmise sur le marché Android.

Notez que d’autres acteurs pourraient être intéressés par le constructeur canadien, dont certains venant de Chine, comme Huawei, Lenovo ou Xiaomi.

On notera également dans l’actualité du constructeur canadien, des prévisions de coupe dans les effectifs. BlackBerry qui compte 6225 employés à temps plein au dernier pointage officiel de fin février, n’a pas précisé combien de postes seraient concernés. Tout au plus sait-on qu’elle ratissera large, avec « un certain nombre de salariés dans le monde », aussi bien sur l’activité hardware que sur les logiciels et les services.

À lire aussi :
Nouvelle vague de licenciements chez BlackBerry
Samsung ne compte pas racheter BlackBerry
Windows : Microsoft arrêtera le compteur à 10

Crédit photo : © Rrraum – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur