Avec openSUSE 42.1, la communauté se rapproche des entreprises

Editeurs de logicielsLogicielsOpen SourceOSPoste de travailProjets
openSUSE
14 5 Donnez votre avis

L’OS Linux openSUSE Leap 42.1 utilise le code source issu de SUSE Linux Enterprise. Il se veut donc plus stable et de qualité professionnelle, sans toutefois sacrifier la modernité.

Une nouvelle version de la distribution Linux openSUSE vient de sortir : openSUSE Leap 42.1. Un évident clin d’œil au guide du voyageur galactique de Douglas Adams.

Difficile de savoir à ce stade si openSUSE Leap 42 répondra à toutes les questions sur la vie, l’univers et le reste. Un énorme bond en avant a toutefois été réalisé ici. Cet OS s’appuie en effet sur la base de code commune à openSUSE et SUSE. La synchronisation ente les deux projets n’est pas encore totale, mais SUSE estime que cela sera le cas d’ici environ un an.

OpenSUSE 42.1 n’en reste pas moins un OS similaire – dans les grandes lignes – à SUSE Linux Enterprise 12 SP1, avec une même base de code, et la reprise des correctifs proposés pour l’OS commercial de SUSE. Toute ressemblance avec le projet CentOS n’est pas totalement fortuite, même s’il convient de souligner que cette base de code commune est ici le résultat d’un effort concerté entre SUSE et la communauté openSUSE.

Certains paquets logiciels demeurent plus récents que sous SUSE Linux Enterprise. C’est ainsi le cas de LibreOffice et de KDE Plasma, tous deux livrés en version 5 sous Leap. Gnome et GCC sont toutefois présents en versions 3.16 et 4.8.5… Des offres plus matures. C’est donc un équilibre entre la stabilité d’une solution commerciale et les nouveautés d’une offre communautaire que les responsables du projet ont cherché à trouver.

Notez que le support ARM est particulièrement avancé, avec une compatibilité offerte pour toutes les offres 64 bits dédiées aux serveurs, et une large sélection de machines ARMv7. Petit regret, dans le monde x86, seuls les processeurs 64 bits sont maintenant supportés.

Deux révolutions pour un même OS

Les deux OS, openSUSE et SUSE Linux, n’ont – malgré ces quelques différences – jamais été aussi proches. À un point tel qu’il se murmure que SUSE chercherait un moyen de proposer un support commercial pour cette offre. Rien n’a été tranché à ce sujet, mais il n’est plus tabou. Une véritable révolution pour openSUSE.

Une seconde révolution est en route. Mais vous n’en entendrez pas parler, puisqu’aucune ‘release’ n’en marque le lancement. C’est openSUSE Tumbleweed, une distribution Linux en rolling release, où les mises à jour sont constituées à la fois de correctifs de bugs et de nouvelles fonctionnalités. Tumbleweed n’a ainsi plus de numéro de version, puisqu’à chaque instant les utilisateurs emploient la dernière évolution en date de l’OS.

Et ceci ne se fait pas au détriment de la stabilité. Lors de notre rencontre avec les responsables du projet openSUSE, ces derniers nous ont vanté les mérites du système de test automatisé openQA, qui parvient presque totalement à éviter l’arrivée de bugs lors des mises à jour. Aucun problème notable n’aurait été rencontré au cours des 18 derniers mois.

Ne plus jamais devoir installer une nouvelle version de l’OS est ce que promet Tumbleweed. Leap offre pour sa part de profiter des correctifs des équipes de SUSE, alliés à la modernité d’un OS communautaire. À vous de choisir donc !

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – Savez-vous tout de l’histoire de SUSE ?
SUSECon 2015 : SUSE à l’heure des serveurs ARM 64 bits
SUSECon 2015 : SUSE et SAP rapprochent Cloud Foundry d’OpenStack

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur