Microsoft dopé par Azure, mais plombé par Surface

BureautiqueCloudCollaborationIAASLogicielsPCPoste de travail

Chez Microsoft, la branche Personal Computing cède du terrain, du fait de Surface. Quant aux autres divisions, elles progressent, grâce Azure, LinkedIn et Office.

Microsoft a publié les résultats financiers de son dernier trimestre d’activité. Le chiffre d’affaires de la firme de Redmond progresse de 8 %, à 22,1 milliards de dollars. Le résultat net grimpe de 28 %, à 4,8 milliards de dollars. Enfin, le bénéfice net par action en données corrigées, métrique de base des marchés financiers, gagne 16 %, à 73 cents.

D’excellents résultats, mais qui n’impressionnent pas outre mesure les investisseurs du Nasdaq. L’action Microsoft, qui prenait hier 0,65 % en séance (68,27 dollars), perd en effet 0,45 % à l’heure où nous écrivons ces lignes, pour se fixer à 67,96 dollars. En cause, un chiffre d’affaires légèrement en dessous des attentes des analystes.

Surface -26 %, Azure +93 %

La plongée de Microsoft dans le monde desktop inquiète. La division Personal Computing cède en effet -7 % sur un an, à 8,8 milliards de dollars. Alors que les analystes tablaient sur 9,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Cette baisse est exclusivement due à l’offre Surface, qui chute de 26 % en un an.

La branche Productivity and Business Processes grimpe pour sa part de 22 %, à 8 milliards de dollars. Office et Dynamics voient leur chiffre d’affaires progresser. Et LinkedIn arrive en renfort, avec un CA de 975 millions de dollars. Enfin, la business unit Intelligent Cloud croît de 11 %, à 6,8 milliards de dollars de CA. Elle est boostée par les revenus d’Azure, en hausse de 93 % sur un an.

À lire aussi :
Apple, Google et Microsoft maîtres des places financières
Microsoft espère contrer les Chromebooks avec Windows 10 Cloud
10 % des PC Windows 10 ont d’ores et déjà adopté la Creators Update

Crédit photo : © ricochet64 – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur