Rudolph Giuliani conseiller en cybersécurité de Donald Trump

GouvernanceRégulationsSécurité

Les compétences en matière de cybersécurité de l’ancien maire de New York, Rudolph Giuliani restent à démontrer.

Le soutien de Rudolph Giuliani a Donald Trump lors de la campagne présidentielle américaine, a finalement payé. Le futur président américain (à partir du 20 janvier) a nommé l’ancien maire de New York comme conseillé en cyber-sécurité. Alors qu’il n’a pas particulièrement fait preuves de compétences dans ce domaine pour le moins sensible.

Trump discutera cybersécurité avec des chefs d’entreprise

Ce qui n’a pas l’air d’embarrasser Donald Trump. « Le maire Rudy Giuliani va partager son expertise et sa perspicacité en tant qu’homme de confiance concernant les problèmes de cyber-sécurité du secteur privé et les solutions en cours de développement », annonce l’équipe présidentielle dans un communiqué. Lequel ne précise pas vraiment le rôle que tiendra le nouveau conseiller si ce n’est qu’il « initiera » un processus visant à permettre au président élu de… prendre en main des problématiques de sécurité informatique.

Donald Trump entend en effet lui-même rencontrer des dirigeants d’entreprises « confrontés à des défis similaires à ceux que rencontrent actuellement le gouvernement et les entités publiques, comme le piratage, les intrusions, les perturbations, les manipulations, le vol de données et d’identités et la sécurisation de l’infrastructure des technologies de l’information ». Rencontres dont il espère tirer des enseignements sur les approches mises en œuvre par les firmes en question face aux attaques numériques. M. Giuliani sera-t-il à ses côtés lors de ces futures rencontres pour soutenir le prochain président américain sur les questions d’ordres techniques ? Le communiqué ne le dit pas.

Giuliani plus expert en affaires qu’en sécurité

En revanche, le document loue « sa longue et très réussie carrière gouvernementale dans le domaine de l’application de la loi et ses seize années de travail dans le domaine de la sécurité dans le secteur privé ». Rudolph Giuliani est, depuis 2002, le PDG et fondateur de Giuliani Partners, LLC, société de conseils en sécurité et dont le site était aux abonnés absents à l’heure de l’écriture de ces lignes. L’ancien maire de New York, de 1994 à 2001, préside également aux questions de cybersécurité, confidentialité et gestion des crises du cabinet d’avocat Greenberg Trauring depuis… janvier 2016. A l’époque, il avait accordé un entretien à Marketwatch dans laquelle transparait plus une expérience d’homme d’affaire que d’expert en cybersécurité.

La nomination de Rudolph Giuliani intervient après que Donald Trump ait reconnu pour la première fois à l’occasion de sa conférence de presse que la Russie avait joué un rôle dans les cyber-attaques contre le parti démocrate US durant la campagne présidentielle. Alors que le président élu avait longtemps nié cette hypothèse des services du gouvernement encore en place. Il restera à vérifier en quoi l’arrivée de Rudolph Giuliani l’aidera à prendre plus au sérieux ces questions de cybersécurité.


Lire également
Comment la Russie crée des unités d’élite de pirates informatiques
Piratage des élections U.S. : tout a commencé par du spearphishing
Hacking des élections : les partis politiques français sont-ils prêts ?

crédit photo : United States Marine Corps id: 091108-M-0000X-090

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur