Les salaires IT progressent un peu en France… et bondissent aux États-Unis !

CloudData & StockageDéveloppeursProjets
4 72 Donnez votre avis

L’embellie constatée sur le front des salaires IT l’an dernier se confirme en 2015. En France, la hausse profite plus aux ingénieurs qu’aux développeurs. Aux États-Unis, les niveaux de rémunération s’envolent.

Portée par les perspectives de croissance du marché, la hausse des rémunérations des cadres de l’IT se confirme, selon le baromètre publié par le réseau de recrutement Expectra (groupe Randstad), en partenariat avec RegionsJob. En France, les salaires des métiers de l’informatique et des télécoms ont augmenté de 1,2 % en 2015, contre seulement 0,7 % en 2014. Rappelons que, selon l’Insee, l’inflation en France n’était que de 0,5 % en 2014 ; 2015 devrait même se situer en deçà de ce niveau plancher.

Consultant décisionnel et ingénieur réseau au top

En France, le consultant décisionnel affiche l’une des plus fortes hausses au palmarès des salaires médians des cadres, avec +4 % à 34 520 euros en 2015, selon la 13e édition du baromètre Expectra basée sur l’analyse de 68 780 fiches de paie. « La dynamique projet qui gravite autour des SMACS (Social, Mobilité, Analytique, Cloud & Securité) se renforce, bonifiant les niveaux de rémunération des profils experts », commente Aurélien Moret, directeur régional Ile-de-France, informatique & télécoms, chez Expectra.

Baromètre des salaires 2015 ©  Expectra
Baromètre des salaires 2015 © Expectra

La branche système et réseau sort également du lot. L’ingénieur réseau profite ainsi d’une progression salariale de 3,6 % (à 40 980 euros). La tension sur ces métiers résulte à la fois « d’une augmentation du volume d’offres (à disposition des candidats) et d’une recherche de compétences très pointues dans le stockage et la sauvegarde des données », ajoute le dirigeant. L’informatique Web n’est pas en reste, l’augmentation des projets applicatifs Web et d’intégration de contenus profitant aux métiers du développement. L’ingénieur développement (salaire médian de 38 850 euros) et le développeur ont ainsi bénéficié d’une augmentation moyenne de salaire de 3,3 % et de 1,4 %, respectivement. Cette hausse, explique Expectra, se justifie par « un nombre croissant d’opportunités et par une difficulté à recruter des profils ayant de solides compétences en Java, PHP, J2EE ou encore en .Net ».

Si ces progressions témoignent d’une certaine tension sur quelques profils en France, l’Hexagone reste très loin des niveaux et de l’inflation des salaires outre-Atlantique.En 2014, les salaires IT américains y ont bondi de 4,25 %, soit la hausse la plus marquée depuis 2008, selon un sondage de l’organisation d’ingénieurs IEEE-USA. Outre-Atlantique, le revenu médian des ingénieurs, des informaticiens et d’autres professionnels de l’IT est passé de 124 700 dollars en 2013 à 130 000 dollars en 2014, d’après le sondage américain réalisé auprès de 10 215 professionnels.

Lire aussi :

Salaires : où fait-il bon travailler pour les développeurs ?
Etats-Unis : les salaires s’envolent dans l’IT en 2015

crédit photo © Rrraum – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur