Services IT en 2016 : IBM et HPE sur le reculoir, Accenture et TCS en plein boom

ExternalisationProjetsSSII

Si le top 3 des services IT en Europe est dominé par les Américains, IBM et HPE perdent du terrain. Ce dont profite Accenture. Mais, derrière Atos et Capgemini, c’est l’Indien TCS qui affiche la meilleure dynamique.

Même si l’année 2016 restera un bon crû pour les services IT en Europe, le top 10 des acteurs du secteur a connu une légère décroissance en euros, selon PAC, membre du groupe CXP. Une contre-performance qui s’explique largement par le recul de la livre sterling, tempère toutefois le cabinet d’études.

Capture d’écran 2017-06-02 à 09.20.53

Le podium est entièrement trusté par les acteurs américains. Malgré une décroissance de 2,2 % sur un an, IBM reste un leader solide, avec une avance de plus de 4 milliards d’euros sur son rival immédiat, Accenture. Ce dernier profite d’une très bonne dynamique (+ 9 %) pour s’emparer de la seconde place. Tombé à la troisième place, HPE recule de 6 % en un an. Et s’apprête à sortir de ce classement, avertit Frédéric Munch, associé au CXP Groupe. En effet, en raison de la fusion d’une large part des services de HPE avec CSC – pour donner naissance à DXC -, la firme de Meg Whitman est appelée à sortir du Top 10 européen. DXC fera toutefois son entrée dans le Top 3 européen, selon les calculs de PAC.

Atos : 750 millions d’avance sur Cap

Premier acteur d’origine européenne, Atos conserve sa quatrième place. Malgré une légère décroissance, le groupe dirigé par Thierry Breton conserve une marge significative sur le cinquième et second groupe français de ce classement, Capgemini. Les deux SSII hexagonales sont séparées par un écart de plus de 750 millions de chiffres d’affaires.

Plus forte progression de ce top 10 (+ 18 %), l’Indien Tata Consultancy Services s’empare de la 6ème place. « Il est toutefois peu probable que, en l’absence d’une acquisition significative en Europe, TCS puisse entrer dans le top 5 au cours des 5 prochaines années, malgré son agressivité sur le marché et sa capacité à amener de plus en plus de valeur ajoutée dans les contrats, en particulier en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques », avertit Frédéric Munch. Derrière TCS, quatre sociétés – Fujitsu, Capita, CGI et T-Systems – se tiennent en un mouchoir de poche (moins de 200 millions séparent le 7ème du 10ème).

« AWS est le seul acteur nouveau que nous nous attendons à voir entrer dans ce top 10 des fournisseurs de services IT en EMEA en 2018, ou 2019 au plus tard, ajoute l’associé du CXP. Sopra Steria peut également y faire son apparition s’il parvient à accélérer son rythme de croissance et/ou à acquérir un autre acteur de taille intermédiaire en Europe continentale ».

A lire aussi :

HPE fusionne ses services aux entreprises avec CSC

Great Place to Work 2017 : mais où sont les SSII ?

Malgré la présidentielle, Trump et le Brexit : Syntec Numérique sur son petit nuage pour 2017

Crédit photo : Pavel Ignatov / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur