Linkbynet a dit oui à Accenture

ProjetsSSII
Accenture Linkbynet

Linkbynet, prestataire IT français spécialiste du cloud et pesant 100 millions d’euros de revenus, s’apprête à entrer dans le giron d’Accenture.

Linkbynet ne risque-t-il pas de perdre sa culture d’entreprise ? Son cofondateur Stéphane Aisenberg a eu droit à la question après avoir annoncé l’entrée en « négociations exclusives » avec Accenture.

Dans le vivier des prestataires IT français, la SSII américaine avait pris l’habitude de pêcher un certain type de proies. Pesant en l’occurrence une dizaine ou une vingtaine de millions d’euros de chiffre d’affaires, pour un effectif avoisinant la centaine de collaborateurs. Ce fut le cas avec Cirruseo (intégrateur Google Cloud) en 2019. Ainsi qu’avec Gekko (intégrateur AWS) en 2020. Ou encore Openminded (cybersécurité)* cette année.

Avec Linkbynet, on est sur un deal plus important. L’entreprise, née en 2000, revendique près de 1000 experts pour 100 millions d’euros de C. A. Elle devrait rejoindre l’entité Accenture Cloud First. Cette dernière a émergé en septembre dernier. Elle dispose d’un budget de 3 milliards de dollars sur trois ans. Accenture y a réuni quelque 70 000 personnes. Soit un peu plus de 10 % de ses équipes.

* L’activité de Linkbynet comprend aussi une dimension cybersécurité, qui engendrerait un quart de ses revenus. L’entreprise vient d’ailleurs de regrouper ses actifs dans le domaine. D’un côté, sa propre expertise. De l’autre, celle issue de deux acquisitions : Securiview (spécialiste du SOC, acheté en 2018) et Wise Partners (société française de conseil ; 2019).

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT