SFR veut dynamiser le marché de l’entreprise avec sa fibre

FibreOperateursRéseaux
SFR Business Michel Paulin

SFR lance deux nouvelles offres fibres, dédiée et mutualisée, concurrentielles en direction des grandes entreprises comme des TPE.

« La fibre est une opportunité pour dynamiser le marché de l’entreprise. » Une opportunité pour SFR Business, sous-entend Michel Paulin (photo ci-dessus), directeur général de l’opérateur en France, qui compte profiter de la nouvelle infrastructure pour gagner des points sur un marché de l’entreprise encore largement dominé par l’acteur historique (à hauteur de 70% contre moins de 20% selon les dernières estimations). « Le timing est le bon, aujourd’hui, pour faire émerger une alternative à très long terme à la suprématie de l’infrastructure d’Orange. »

Le premier concurrent d’Orange sur l’offre professionnelle – même si Michel Paulin parle toujours de monopole – dispose en effet d’une infrastructure très haut débit (THD) conséquente avec 60% des sites d’entreprises éligibles à une fibre dédiée. Et le nombre de prises FTTH/FTTB déployées dans les foyers et locaux professionnels devrait atteindre les 11 millions fin 2017. « Nous faisons de gros efforts pour couvrir les zones d’activités afin d’apporter le très haut débit aux entreprises », assure le dirigeant qui entend « continuer à être le recordman de la couverture en France ». Depuis plus d’un an, SFR a en effet mis les bouchées doubles pour rattraper ses concurrents en 4G et accélérer les déploiements de sa fibre.

La fibre dédiée pour les grandes PME

S’y ajoute une gamme d’offres classiques (connectivité, accès), de communications unifiées, d’hébergement et services Cloud (l’opérateur vient d’élargir ses investissements dans ses datacenters), ainsi que de sécurité (pare-feu, anti-DDoS, plan de reprise d’activité) et de M2M/IoT. Sans oublier les équipes, internes et de partenaires dédiées à l’accompagnement des professionnels dans le déploiement et la mise en place des nouvelles solutions. Autrement dit, un catalogue taillé pour répondre à l’ensemble des principaux besoins des organisations.

Fort de cette capacité, SFR annonce aujourd’hui deux nouvelles offres THD en direction des entreprises : une offre fibre dédiée et une offre fibre mutualisée. La premier se décline en débit symétrique de 10 Mbit/s ou 100 Mbit/s (évolutif vers le 1 Gbit/s) pour 300 ou 400 euros HT par mois respectivement. Elle s’accompagne d’une garantie de temps de rétablissement de service (GTR) en 4 heures. S’y ajoute, en option, les services de sécurité (firewall, anti-DDoS, PRA) autour d’une centaine d’euros chacun après réduction et d’hébergement. La fibre dédiée vise essentiellement les grandes entreprises et grosses PME.

La fibre pour les TPE

Les plus petites organisations, TPE et professionnels indépendants, se tourneront plutôt vers la seconde, la Box Fibre Pro. Cette offre propose un accès mutualisé, donc partagé entre les différentes entités connectées à la ligne, jusqu’à 1 Gbit/s descendant. S’y ajoutent une ligne téléphonique fixe avec les appels illimités en France et dans 54 destinations et des services professionnels (adresse IP fixe, installation sur site, service client entreprise, firewall) et une Garantie de Temps d’Intervention (GTI) de 8 heures. En option, stockage Cloud (1 To), antivirus, Microsoft Office 365 et et les contenus SFR (Presse, Play ou Sport). Box Fibre Pro sera disponible à partir de septembre prochain pour 45 euros HT.

Deux offres relativement agressives par lesquelles SFR entend donc accélérer sa conquête du marché de l’entreprise. Sans néanmoins préciser ses ambitions et objectifs au-delà d’annoncer les 70% de couverture fibre des sites d’entreprises de plus de 20 salariés d’ici la fin de l’année. Aujourd’hui, l’activité entreprise qui sera bientôt rebaptisée Altice Business France réalise 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 190 000 clients.

Seulement 7% des entreprises connectées à la fibre

Une activité qui s’inscrit dans une logique industrielle à échelle internationale à travers le groupe Altice présent dans 9 pays en Europe, aux Etats-Unis et dans la zone caraïbes. « L’un des plus gros opérateurs au monde », assure Michel Paulin. Le groupe dégage 3,9 milliards d’euros sur l’activité entreprise, tant sur les grandes PME et grandes compagnies (plutôt en France) que les PME et TPE (au Portugal et aux Etats-Unis), en servant 1,6 million de comptes. Avec la moitié du chiffre d’affaires généré, la France fait donc aujourd’hui figure de locomotive sur l’activité entreprise du groupe.

Et compte bien le rester en tirant parti du potentiel du marché. « 44% des entreprises ont commencé leur transformation numérique en France mais seules 7% sont connectées à la fibre », souligne Guillaume de Lavallade, directeur exécutif Entreprises de SFR, qui précise que ce taux monte à 11% parmi les clients de l’opérateur. « Ce qui reste encore indigent par rapport aux besoins. » Entre le déploiement à marche forcée de la fibre, la fin prochaine du RTC (réseau analogique historique), le basculement des services ou applications dans le Cloud et les échanges de données en temps réel, SFR va s’appliquer à accompagner les nouveaux besoins des entreprises et tenter de tailler quelques croupières à Orange.


Lire également
SFR lance sa box 4G fixe en direction des entreprises
Marché entreprise : SFR réclame 2,4 milliards d’euros à Orange
SFR prêt pour la 4G Pro et se prépare à la 5G


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur