SoftBank met la main sur les robots Boston Dynamics d’Alphabet

GouvernanceRégulations

Boston Dynamics et Schaft passent dans le giron de SoftBank. Ils iront renforcer la branche robotique du géant japonais.

Le Japonais SoftBank a une nouvelle cible, les robots. La société vient ainsi de mettre la main sur Boston Dynamics et sur son compatriote Schaft, pour des montants non communiqués. Deux entités qui viendront soutenir SoftBank Robotics dans sa croissance.

Alphabet, société mère de Google, arrive ici à se défaire de Boston Dynamics. Une société acquise en 2013, mais qui reste loin de se montrer rentable. Boston Dynamics avait sa place au sein de la firme américaine en tant que « Other bet ». Mais Alphabet a aujourd’hui des priorités plus concrètes. Par exemple dans le secteur des véhicules autonomes.

Deux robots en vente, un en préparation

SoftBank Robotics s’est construit sur des bases françaises. En 2012, le japonais SoftBank a en effet pris une participation majoritaire dans Aldebaran, dont le produit phare est le robot humanoïde Pepper. Avant de mettre la main sur la quasi-totalité du capital de la société afin de créer SoftBank Robotics.

Cette filiale propose aujourd’hui deux offres : Nao, un robot de 58 cm à vocation ludique ; Pepper, un robot de 1,2 m, que l’on retrouve par exemple dans les boutiques SoftBank Mobile. Elle travaille également sur Romeo, une offre bien plus avancée, d’une taille de 1,4 m. Romeo sera capable d’effectuer des tâches de manutention avancées. Il sera dédié essentiellement à l’assistance aux personnes âgées ou en perte d’autonomie. Un marché colossal.

À lire aussi :
Apple investit dans le fonds d’investissement pro Trump de SoftBank
ARM, revendu à Softbank pour 32 milliards de dollars (MAJ)
SoftBank finance le réseau Internet par satellite de OneWeb


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur