Télégrammes : LG présente son V30, Les mémoires de Toshiba toujours en vente, L’Armée a son nouveau DSI

ComposantsDSIGouvernanceMobilitéPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsRégulationsSécuritéSmartphones

La réforme du code du travail par ordonnance n’abattra pas les télégrammes du soir.

Avec le V30 LG jour la carte de l’ouverture… optique. LG profite de l’IFA à Berlin pour présenter son nouveau smartphone haut de gamme, le V30. Qualcomm Snapdragon 835 doté du modem X16 supportant le Gigabit LTE (via le support du LAA ou agrégation des bandes mobiles et Wifi), 4 Go de mémoire, 64 Go de stockage extensible à 2 To en microSD, écran 6 pouces QuadHD+ Oled au rapport 18:9e en 2880 x 1440 pixels, batterie 3300 mAh, certifié IP68… tous les derniers composants premium se retrouvent dans cette phablet. Mais le V30 joue surtout la carte de l’ouverture optique avec un double capteur. Le premier, de 16 millions de pixels, hérite d’une optique de f1,6, promesse de pouvoir capturer les images dans les conditions de luminosité extrêmes avec un angle standard. L’autre, de 13 mpx, se contente d’une ouverture moindre bien que généreuse (f1,9), mais en grand angle pour mieux embrasser la scène dans son ensemble. Le V30 entend concurrence le Samsung Galaxy Note 8, voire l’iPhone 8. Le prix et la date de disponibilité n’ont pas encore été communiqués.

Toshiba réfléchit toujours à qui vendre ses mémoires. Choisira, choisira pas… Après avoir laissé pencher son choix sur l’offre du consortium national emmené par INCJ puis celle de Western Digital, Toshiba ne sait toujours pas à qui vendre son activité mémoire pour redresser ses comptes plombés par la filiale nucléaire aux Etats-Unis. Dans un communiqué du 31 août, la firme japonaise confirme qu’elle est toujours en discussion avec trois prétendants, pas moins. Il s’agit d’un consortium mené par Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), Bain Capital et Development Bank of Japan, d’un autre entrainé par WD, et enfin d’un groupe motivé par Hon Hai (Foxconn). Alors que l’entreprise avait laissée entendre qu’elle prendrait sa décision ce 31 août, « la négociation avec chaque consortium n’a pas encore atteint le point qui permettra au conseil d’administration de Toshiba de prendre une décision concernant la vente de Toshiba Memory Corporation ». Les discussions sont parties pour durer…

Arnaud Coustillière nommé à la DSI de l’Armée. Arnaud Coustillière prendra ses fonctions de directeur général des systèmes d’information et de communication du ministère des Armées demain, vendredi 1er septembre. Il accède dans ce cadre au grade de vice-amiral d’escadre. Arnaud Coustillière était jusqu’alors officier général cyber défense, et avait été membre du comité de pilotage chargé d’étudier la proposition « Open Bar » de Microsoft à la Défense. Le général Olivier Bonnet de Paillerets lui succède en tant que nouveau chef de la cyberdéfense à l’état major des armées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur