Très Haut Débit : Numericable-SFR accélère dans l’Ouest, Orange dans le Centre

FibreOperateursRéseaux
déployer la fibre optique en France
3 2 Donnez votre avis

Numericable-SFR revendique 600 000 foyers et locaux d’entreprises éligibles à la fibre dans l’Ouest. Orange prolonge son plan de déploiement en Avergne.

Numericable-SFR a annoncé, le 9 juillet, inaugurer l’ouverture de son réseau très haut débit (THD) fixe à Rezé, commune de 40 000 habitants de Loire-Atlantique. 4500 logements sont aujourd’hui raccordables au réseau du câblo-opérateur. Ils seront 9 000 avant la fin de l’année. L’ensemble de la ville, soit 18 000 logements, devraient l’être début 2017. Un déploiement qui succèdent notamment à ceux en cours à Angers, Brest, Caen, Cherbourg, Le Havre, Nantes, Orléans, Rennes, Rouen, Tours… Au total, Numericable-SFR revendique plus de 600 000 logements et locaux professionnels éligibles à « la fibre » (terme qui dans l’esprit de l’opérateur recouvre les technologies FTTH 100% fibre optique et le mixte fixe-coaxial FTTLA) dans l’Ouest de la France.

De son côté, si Orange déploie aussi sa fibre (FTTH) dans l’Ouest français (à Nantes notamment avec 56 000 prises éligibles aujourd’hui), c’est dans le Centre que l’opérateur redouble d’effort. Son dirigeant Stéphane Richard a signé hier, en présence notamment du président de la région Auvergne René Souchon, le contrat d’affermissement de la phase 2 du déploiement du très haut débit dans la région. Ce partenariat public-privé entre Orange, l’Etat et les collectivités, couvre les déploiements de la fibre pour la période 2017-2021. A l’issu de laquelle 70% des foyers auvergnats bénéficieront de débit supérieur à 100 Mbit/s. Dont 46% de la population (300 000 logements environ) le seront sur le réseau déployé en propre par Orange.

20 millions de foyers fibrés en 2022

Cette phase 2 complète une première phase signée en 2011 et qui s’inscrit également dans le cadre d’une complémentarité des déploiements en propre de la fibre d’Orange pour couvrir les zones les moins bien desservie. A son terme en 2017, cette première phase ambitionne d’apporter le haut débit (8 Mbit/s et plus) à 100% des foyers (en privilégiant la fibre optique au domicile mais aussi avec des technologies alternatives de montée en débit ADSL, de Wifimax et de satellite) et le très haut débit (plus de 100 Mb/s) à 42% d’entre eux.

Rappelons qu’à l’échelle nationale, Orange entend investir 3 milliards d’euros d’ici 2018 pour couvrir 12 millions de logements et 20 millions en 2022 (6 en zones très denses et 14 en zones moins denses), soit 3600 communes (60% de la population). Aujourd’hui, sa fibre travers 530 communes de 73 départements. De son côté, Numericable-SFR ambitionne de couvrir 12 millions de foyers en 2017 et 15 millions en 2020, dont près de 10 millions en FTTLA. Il restera à voir quelle part des 5 millions de lignes FTTH de la filiale d’Altice s’appuieront sur le réseau d’Orange dans le cadre des accords de mutualisation des réseaux signés entre les deux opérateurs.


Lire également
Orange veut faire de Paris la première ville européenne 100% fibre
Plus de 1 million de logements raccordés à la fibre en France
Les concurrents de Numericable-SFR veulent lui interdire le mot fibre

crédit photo © zuchero – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur