Un centre d’essai français pour les véhicules autonomes

GouvernanceRégulations
2 40 Donnez votre avis

Le CEVA est un centre d’essai pour véhicules autonomes, qui sera mis à la disposition des constructeurs et équipementiers français.

Une aide de 7,4 millions d’euros est versée au futur centre d’essais pour les véhicules autonomes, le CEVA. Un projet porté par l’UTAC CERAM. Ce site ouvrira ses portes début 2018 et sera placé au cœur de l’autodrome de Linas-Montlhéry.

« Ces nouvelles installations seront un atout de poids pour accompagner la révolution de l’automobile autonome et connectée, explique Laurent Benoit, PDG de l’UTAC CERAM. L’aide conséquente apportée par l’État nous permet de dimensionner notre projet au meilleur niveau mondial. »

Un atout pour les constructeurs français

Ce projet bénéficiera à l’ensemble de la filière automobile française, constructeurs comme équipementiers. L’objectif est ici de faciliter la mise au point de véhicules autonomes. Lesquels pourraient révolutionner très rapidement le monde du transport. Les industriels du secteur pourront tester en toute confidentialité leurs solutions de conduite autonome, avec des simulations routières, autoroutières et urbaines.

« CEVA répond à une volonté partagée par les constructeurs, équipementiers et entreprises innovantes de mutualiser des moyens d’essais complets dédiés aux véhicules autonomes pour développer leurs synergies et accélérer leurs développements », conclut Agnès Laurent-Moreau, instructrice du projet à la Direction de l’Expertise Innovation Bpifrance.

À lire aussi :
Intel recrute chez ARM et lance une division voitures autonomes
Chine : Baidu prépare l’offensive sur les voitures autonomes
Nvidia Xavier, le chauffeur des voitures autonomes

Crédit photo : © syda production – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur