Windows 10 : attention aux suppressions automatiques de logiciels

Editeurs de logicielsOSPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsSécurité
delete-effacer-détruire-supprimer
52 28 3 commentaires

Nouvelle tuile pour Windows 10, avec des désinstallations automatiques de logiciels dans le cadre de sa dernière mise à jour. La frustration des utilisateurs monte.

La dernière mise à jour majeure de Windows 10, nom de code Threshold 2, n’en finit plus de poser des problèmes aux utilisateurs. Un des soucis rencontrés lors de son application est la désinstallation de certains logiciels, jugés incompatibles avec l’OS de Microsoft.

8gadgetpack, Adobe CS, Android Studio, CPU-Z, HWMonitor, Origin, RSAT (Remote Server Tools), Speccy, SpyBot, Steam et divers clients VPN et pilotes ont été touchés sur certaines machines. La liste s’est depuis allongée, avec des outils comme le Catalyst Control Center d’AMD, CCleaner, CPUID ou encore le Media Center de Microsoft.

La nouvelle version de l’update Threshold 2 semble avoir atténué ce problème. Nous ne savons toutefois pas encore s’il a été totalement éliminé.

Microsoft va trop loin

Le plus amusant est que ces logiciels fonctionnaient parfaitement avant la mise à jour, et fonctionnent – une fois réinstallés – toujours sans problème après l’application de la mise à jour. Il n’y avait donc aucune raison légitime de les enlever.

Ce retrait de logiciels sans le consentement des utilisateurs et sans même qu’ils en soient avertis a fait bondir la Free Software Foundation, qui considère maintenant officiellement Windows comme étant un logiciel indésirable (voir à ce propos notre article « Pour la Free Software Foundation, Windows… est un malware »).

« Vous pouvez parfaitement décider de laisser un service de sécurité en qui vous avez confiance désactiver les programmes qu’il considère comme malveillants. Mais il n’y a aucune excuse pour les supprimer, et vous devez avoir le droit de décider si vous devez vous en remettre à quelqu’un pour cela, et à qui », explique avec beaucoup de justesse l’organisation.

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)

Crédit photo : © Duc Dao – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur