Télégrammes : WordPress en HTTPS , SAP trop court ; Here, Bosch aussi ; Yahoo, Daily Mail itoo

DéveloppeursEditeurs de logicielsProjets
2 2 Donnez votre avis

Avant la Nuit debout – ou pas -, il vous reste quelques heures pour lire nos télégrammes du soir. L’essentiel de l’actualité de cette fin de journée en un coup d’œil.

WordPress.com bascule en HTTPS. Les sites ou les blogs qui sont hébergés sur la plateforme WordPress (soit quand même 25% du web) passeront en HTTPS. Auparavant seuls les sous-domaines WordPress.com étaient concernés par le chiffrement des communications. Pour étendre cette sécurité, son éditeur s’est tourné vers le projet Let’s Encrypt. Ce dernier propose des certificats gratuits. Une initiative qui connaît déjà un certain succès en dépassant le million de certificats délivrés pour sécuriser de près de 2,4 millions de sites web. Pour les sites hébergés sur WordPress.com, pas besoin de manipulation, le service se charge de basculer automatiquement en HTTPS. Un coup de pouce pour la sécurité des sites et des blogs, mais aussi pour le référencement en raison de la nouvelle politique de Google privilégiant les pages chiffrées.

SAP trop court. Vendredi, le premier éditeur européen, SAP, a émis une alerte sur résultat, reconnaissant que ses performances de début d’année seraient inférieures aux attentes. Pour expliquer cette contre-performance, l’éditeur met en avant des ventes de licences moins élevées qu’attendu, particulièrement aux Etats-Unis et au Brésil. SAP explique que son chiffre d’affaires atteindra 4,73 milliards d’euros, alors que le consensus des analystes visait 4,83 milliards. Bill McDermott, le Pdg, a toutefois assuré de sa « confiance totale » dans l’atteinte des objectifs annuels. L’éditeur dévoilera ses résultats définitifs du premier trimestre 2016 le 20 avril.

Here : Bosch s’y intéresse aussi. L’équipementier automobile Bosch confirme être en discussion avec Here pour le rachat d’une partie de son capital. Rappelons que cette société de cartographie, auparavant propriété de Nokia, a été racheté en août dernier par un consortium de constructeurs automobiles d’outre-Rhin : Audi (filiale de Volkswagen), BMW et Daimler. L’opération a été bouclée pour 2,5 milliards d’euros. En prenant une part du capital du Here, Bosch s’assurerait de conserver ses marchés auprès des clients de la société de cartographie. De son côté, Daimler est en pourparlers avec Amazon et Microsoft pour revendre des parts minoritaires du capital de Here. Les technologies de cartographie sont centrales dans la mise au point des véhicules autonomes.

Daily Mail confirme son intérêt pour Yahoo. Dans la course aux prétendants pour le rachat des activités web de Yahoo, il faudra compter avec le groupe de presse Daily Mail & General Trust. Il a confirmé être en négociations avec plusieurs investisseurs pour déposer une offre de reprise. Un porte-parole a expliqué : « étant donné le succès de daily.com, nous sommes en discussion avec plusieurs parties qui sont potentiellement des enchérisseurs ». La vente des actifs de Yahoo continue donc d’aiguiser les appétits et la liste des sociétés intéressées s’allongent. Verizon est le plus entreprenant, mais Microsoft et Google pourraient aussi être de la partie en appui d’offres de fonds d’investissements. La valorisation des actifs web de Yahoo est estimée à entre 6 à 8 milliards de dollars. La firme américaine a donné jusqu’au 18 avril aux repreneurs pour lui faire parvenir leur proposition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur