20 ans de SUSE : « La croissance de SUSE en France est plus grande que celle du marché, y compris Linux »

LogicielsOpen Source

Pour les vingt ans de la SUSE, nous nous sommes entretenus avec les dirigeants de la branche française de l’éditeur. Plongée dans l’évolution de la société, vue de l’intérieur.

Second volet de notre série d’articles portant sur les vingt ans de SUSE, en compagnie de Christophe Tonnerre, directeur général France de SUSE et NetIQ, et de Philippe Desmaison, manager technique SUSE.

Christophe Tonnerre © NetIQ - SUSE
Christophe Tonnerre © NetIQ - SUSE

« Le rachat de SUSE par Novell a été effectif début 2004. Avant cela, SUSE n’avait pas de bureaux en France », rappelle Philippe Desmaison, qui ajoute que ceci a valu à SUSE « de démarrer en France comme une startup ».

En recherche de crédibilité et de légitimité sur le marché français, Novell s’est concentré en priorité sur les grands comptes du CAC40, avec des clients comme PSA (2500 serveurs initialement, auxquels se sont ajoutés 20 000 postes de travail par la suite) et Renault. « Aujourd’hui, la liste est bien plus longue. La croissance de SUSE est continue depuis 2004, et à deux chiffres, donc plus grande que celle du marché, y compris Linux », précise Philippe Desmaison.

« L’accélération se confirme aujourd’hui avec l’indépendance que SUSE retrouve suite au rachat de Novell par Attachmate, enchaine Christophe Tonnerre. Sous l’ère Novell, certaines fonctions étaient cross-business units. SUSE a dorénavant ses équipes et ses budgets propres. Aujourd’hui nous nous reconcentrons sur le métier, la promotion et le développement de la marque SUSE. »

Philippe Desmaison © SUSE
Philippe Desmaison © SUSE

Notez que les effectifs de SUSE France sont en croissance, même si l’équipe reste encore modeste (une quinzaine de personnes).

Une ligne de produits adaptée au monde open source

« Notre stratégie portait auparavant sur la totalité du portfolio Novell, reprend Philippe Desmaison. Notre catalogue comprenait de bonnes solutions, mais étaient-elles à même de répondre aux besoins des utilisateurs présents spécifiquement sur le monde open source ? Aujourd’hui la stratégie SUSE est pleinement déployée, avec des outils comme SUSE Manager (compatible SUSE et Red Hat), ou notre offre cloud basée sur l’OpenStack (en cours de mise au point). Des produits qui répondent aux contraintes de l’open source et non plus de Novell. »

Malgré cette nouvelle stratégie, les initiatives « cross-BU » restent nombreuses. Nous pouvons ainsi citer la sortie d’Open Entreprise Server fin 2011, un produit basé sur la SUSE.

Enfin, l’équipe française de SUSE peut se targuer d’avoir su décliner avec brio les partenariats de la société dans l’Hexagone. Elle entretient ainsi d’excellents rapports avec Microsoft, VMware ou encore SAP. Du côté des constructeurs, nous pouvons citer Dell ou SGI. Le supercalculateur présenté récemment par Total tourne ainsi sous la SUSE Linux.

___

SUSE Expert Forum

Si vous souhaitez, vous aussi, vous entretenir avec les équipes de SUSE France, notez que la société organise le SUSE Expert Forum à la Défense, mardi prochain (le 13 mars 2012), de 10 heures à 16 heures. Les équipes de SUSE France reviendront sur la stratégie de la société et sa roadmap produits (10h-11h), la sortie du SP2 de la SLE 11 (11h-12h), puis sur les conteneurs LXC (13h-14h) et SUSE Manager (14h-15).

Pour vous inscrire, rendez-vous sur cette page web.

Crédit photo : © Sommersprossen – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur