Transmission 5G: VSORA veut intégrer son DSP dans les futurs terminaux

Gestion des réseauxMobilitéOperateursRéseauxSmartphones
VSORA-5G-levee-fonds

La start-up francilienne VSORA lève 1,7 million de dollars pour exploiter sa technologie d’architecture DSP multi-cœurs dédiée aux communications 5G.

Après les circuits intégrés pour téléviseurs, place aux transmissions sur les réseaux 5G.

Depuis 2015, Khaled Maalej, ingénieur cofondateur de Dibcom (revendu en 2011 à Parrot), a conçu via VSORA une gamme de processeurs de traitement du signal (Digital Signal Processor ou DSP en anglais) dédiée aux communications 5G. Un horizon vers lequel tous les regards se tournent dans le secteurs de télécoms.

Après deux ans de R&D, la start-up francilienne vient de boucler une levée de fonds de 1,7 million de dollars auprès d’Omnes Capital, Partech Ventures et de business angels.

Avec sa technologie d’architecture DSP multi-coeurs, VSORA vise les fabricants de circuits intégrés qui vont concevoir les puces des futurs smartphones compatibles 5G.

L’objectif est disposer d’une puissance de calcul optimale pour tirer profit des transmissions via sur les réseaux mobiles de nouvelle génération mis à disposition du grand public à partir de 2020.

Les fondements techniques et les efforts de standardisation avancent à grand pas du côté de la 3GPP avec la version 15 NSA de la 5G NR délivrée en fin d’année dernière.

VSORA parie sur un développement entre les Etats-Unis et l’Asie et sur des exploitations connexes, notamment dans l’Internet des objets (IoT) en lien avec les progrès associés à la conduite autonome dans le secteur automobile.

Photo credit: Janitors on Visualhunt.com / CC BY

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur