Cloud : 2021, une année faste pour Alibaba Cloud et ses rivaux ?

Cloud

En 2021, le marché du cloud public hyperscale devrait atteindre de nouveaux sommets. Alibaba Cloud se hisserait à la 3e place mondiale, derrière AWS et Microsoft Azure.

En 2021, les fournisseurs cloud hyperscale (à très grande échelle) devraient bénéficier d’une croissance plus élevée encore qu’en 2020, selon Forrester Research.

« La migration massive vers le cloud, qui s’opérait déjà à un rythme soutenu avant la pandémie, atteindra un pic en 2021, entraînant une adoption encore plus importante par les entreprises, davantage de revenus pour les fournisseurs cloud et plus de valeur commerciale » pour l’écosystème, a souligné la société d’études dans son analyse.

Voici 5 prévisions cloud formulées par Forrester pour l’année à venir :

Alibaba Cloud gagne du terrain

1. Cloud public : croissance à deux chiffres >

Forrester prévoit désormais que le marché des infrastructures de cloud public progresse de 35% pour peser 120 milliards de dollars en 2021.

Les poids lourds IaaS (Infrastructure-as-a-Service) du secteur engrangeant l’essentiel des revenus de ce marché.

Derrière les groupes américains Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure, le fournisseur chinois Alibaba Cloud se hisserait à la 3e place mondiale, devant Google Cloud.

2. Reprise après sinistre en tant que service >

La reprise après sinistre en tant que service (DRaaS) gagne du terrain.

En 2021, Forrester prévoit que 20% d’entreprises supplémentaires vont migrer vers le cloud public leurs opérations de reprise après sinistre (DR pour disaster recovery).

La reprise après sinistre sur site (on-premise) devrait ainsi perdre des parts de marché.

3. Informatique serverless et conteneurs >

L’an prochain, 60% des (grandes) entreprises dans le monde utiliseraient des conteneurs sur les plateformes de cloud public.  Quant au taux d’adoption de l’informatique et des applications serverless, il devrait atteindre 25% chez les développeurs à fin 2021.

AWS, dont l’offre Lambda domine le marché des solutions serverless (sans serveur à gérer pour le client), et ses concurrents devraient aussi bénéficier d’une demande plus forte que prévu pour des offres FaaS (Function-as-a-Service) et CaaS (Containers-as-a-Service).

4. L’Europe dans le jeu d’influence >

Les principaux fournisseurs cloud mondiaux sont basés aux États-Unis et en Chine.

En Europe, la perspective d’un cloud « souverain » – GAIA-X – capable de rivaliser avec les services des fournisseurs dominants le marché cloud mondial, fait son chemin.

Les conséquences de l’invalidation du Privacy Shield qui encadrait depuis 2016 les échanges UE-États-Unis de données à des fins commerciales, devraient encore influencer les débats.

5. Marketplace en devenir >

Malgre l’engouement, l’usage des places de marché (marketplaces) où l’on achète et vend des produits et services technologiques est encore limitée, selon Forrester.

En 2021, l’utilisation de ces marketplaces devrait tripler. Mais les investissements effectués par ce biais ne dépasseraient pas 3% du total des dépenses IT mondiales.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT