Aastra s'offre la branche Enterprise Communication d'Ericsson

Réseaux

Et renforce ses positions dans le marché des PABX

La concentration se poursuit chez les équipementiers télécoms. Rachats et rapprochements (le dernier en date entre Alcatel-Lucent et NEC sur le LTE) en série illustrent les difficultés financières de certains acteurs. Dont Ericsson qui a passé une année 2007 plutôt difficile avec une chute importante de ses résultats et un plan de restructuration (suppression de 1.000 postes)…

Le groupe suédois annonce donc la cession de sa branche ‘non stratégique’ Enterprise Communications Business. C’est le canadien Aastra Technologies qui s’est porté acquéreur pour ‘seulement’ 70 millions d’euros (650 millions de couronnes suédoises).

C’est une bonne affaire pour Aastra puisque ce pôle a généré en 2007 un chiffre d’affaires de 320 millions d’euros pour 630 salariés (qui seront transférés chez Aastra).

Surtout, ce rachat permet au groupe canadien de se renforcer dans le marché des équipements IPBX, des communications unifiées et dans les services convergents fixe-mobile, coeur de métier d’Enterprise Communications Business.

Déjà numéro deux en France du marché des PABX, Aastra devrait dans l’hexagone renforcer sa position derrière Alcatel-Lucent. En Europe, le rachat permettra au groupe de passer devant le franco-américain en part de marché. Dans le monde, le nouvel ensemble sera le 3e fournisseur de PABX, derrière Alcatel-Lucent et NEC.

Il permet également à Aastra présent en Amérique du Nord de mieux s’ouvrir les marchés de l’Europe de l’Est, d’Afrique et d’Asie

L’opération illustre l’appétit d’Aastra. Coup sur coup, le groupe s’est offert la suissesse Ascotel, la française Matra et l’allemande DeTeWe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur