Collaboratif : Arkadin s’active en Russie

CollaborationPoste de travail
Olivier de Puymorin, PDG d'Arkadin

Grâce à son nouveau bureau russe, le français Arkadin, passé récemment sous pavillon japonais, entend surfer sur la croissance des pays d’Europe de l’Est en matière de solutions de collaboration.

Arkadin vient d’officialiser l’ouverture de son bureau en Russie. Le 51e dans le monde et son 32e pays pour 37 000 clients. Effective depuis le printemps 2013 (lire Arkadin : « Etre l’acteur le plus reconnu de la collaboration à distance »), «  l’activité [russe] a très vite démarré  », souligne Remy Prouvost, vice-président du fournisseur français de services de collaboration pour la région CEMEA (Europe centrale, Moyen-Orient et Afrique).

Parmi ses récents clients, Arkadin compte notamment Colliers Russia (services immobiliers), Rusfinance Bank, filiale de la Société Générale opérant dans 64 régions russes, et NTT Com. L’opérateur japonais a acquis l’entreprise fondée par Olivier de Puymorin en août dernier. NTT exploite Arkadin en marque blanche pour servir ses clients japonais implantés en Russie.

La région s’inscrit comme un marché porteur pour le secteur avec des estimations supérieures à celle des économies matures d’Europe de l’Ouest en matière de services audio et web conférence. La demande en solutions de conférence audio devrait progresser de près de 27% d’ici 2016 en Europe de l’Est, selon Frost & Sullivan. La plus forte en Europe. L’offre web conférence devrait, pour sa part, voir son chiffre d’affaires multiplié par trois d’ici 2015. Une tendance dont Arkadin entend bien profiter.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur