Automatisation intelligente : le joker des grandes entreprises

900 décideurs et professionnels en charge de l’automatisation et de l’IA au sein de grands groupes ont été interrogés* pour Kofax par Forrester Consulting.

« Pour rester performantes et compétitives, les entreprises investissent massivement dans des plateformes d’automatisation low code afin de transformer leurs opérations internes et les interactions clients », a commenté Chris Huff, directeur de la stratégie chez Kofax.

Les investissements dans les technologies et services d’automatisation atteignent dorévanant 11,2% du budget informatique des grands entreprises mondiales concernées par l’enquête, contre 6,7% il y a deux ans. Par ailleurs, les décideurs interrogés prévoient que ce taux franchisse les 15% d’ici la fin de l’année 2021, selon le 3e volet de l’étude.

RPA, IA, DPA…

Lorsqu’ils sont interrogés sur les cas d’usage de l’automatisation au sein de leur organisation, les répondants citent en priorité le traitement intelligent de documents.

Ces traitements sont associés aux technologies suivantes :

– L’automatisation des processus par la robotique (RPA, Robotic Process Automation). La RPA est citée par 61% du panel global et 52% des répondants en France.
– L’intelligence artificielle et l’apprentissage machine (machine learning). L’IA/ML est mentionnée par 43% de l’ensemble du panel, 46% en France.
– L’automatisation des processus numériques (DPA, Digital Process Automation), une évolution de la gestion des processus métiers (BPM, Business Process Management), est désignée par 52% des répondants, 40% en France. Les flux de travail les plus souvent automatisés concernent la facturation, la comptabilité fournisseur et l’engagement client.

Les capacités d’automatisation axées sur l’orchestration des processus, en particulier ceux qui dépendent de systèmes connectés, sont d’autres enjeux clés.

*(source : The Kofax 2021 Intelligent Automation Benchmark Study – Part 3).

(crédit photo via Pexels)