Avec les GCOS 7, Bull double la performance de ses mainframes Novascale

Réseaux

Les NovaScale gcos 7010 viennent d’être dévoilés par Bull. Des mainframes puissants, flexibles et ouverts.

Le constructeur français Bull révise aujourd’hui sa gamme de systèmes critiques GCOS 7. « Nous avons doté notre nouvelle génération de mainframes GCOS 7 des meilleures technologies en associant notre savoir-faire dans les supercalculateurs, dans les infrastructures pour applications critiques, comme dans les systèmes ouverts », explique Jean-François Bauduin, directeur des serveurs d’entreprise NovaScale du groupe Bull.

Puissance et consolidation

Les NovaScale gcos 7010, sont des machines pourvues de processeurs Intel Xeon E7 qui adoptent l’architecture MESCA (Multiple Environment Scalable Architecture) déjà intégrée au cœur des serveurs bullx (calcul), et bullion (virtualisation). Cette technologie permettra d’assembler quatre serveurs au sein d’un même système NovaScale 7010.

L’utilisation de processeurs Intel Xeon E7 permet de doubler les performances de ces machines par rapport à la génération précédente. Pas moins de 21 modèles de systèmes NovaScale gcos 7010 sont disponibles, avec un ratio de puissance allant de 1 à 16.

L’ouverture avant tout

Bull souligne la capacité qu’a GCOS 7 d’interagir avec des environnements tiers : Windows, Linux, UNIX et mainframes. La firme insiste également sur sa large compatibilité avec les bases de données, propriétaires (comme Oracle et SQL Server) ou libres, comme PostgreSQL, qui est par ailleurs la base de données intégrée en standard à GCOS 7.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur