Azure Sphere : un peu plus de Linux pour la plate-forme IoT de Microsoft

CloudIOT
azure-sphere-linux

Le SDK Azure Sphere est désormais compatible avec Linux et Visual Studio Code.

Développer sur Linux avec Azure Sphere ? C’est désormais possible, avec le SDK 19.11, publié la semaine passée.

Officiellement, la prise en charge se limite pour le moment à Ubuntu 18.04 LTS.

En version 19.11, le SDK s’ouvre à un autre outil : Visual Studio Code, utilisable sur Windows comme sur Linux.

L’OS Azure Sphere est mis à jour en parallèle.
À la clé, quelques bugs corrigés (entre autres un problème de lecture SPI qui pouvait entraîner un plantage) et de quoi atténuer une faille (CVE-2019-18840)  dans la bibliothèque de sécurité wolfSSL.

La mise à jour de l’OS peut se faire automatiquement via Internet sauf sur certains des premiers kits de développement pour la puce MT3620 de MediaTek.

Cette dernière avait accompagné, en 2018, le démarrage d’Azure Sphere.

La plate-forme de développement IoT regroupe trois composantes :

  • Un microcontrôleur (MCU) pour le calcul
  • Le service cloud Azure Sphere Security pour surveiller les échanges entre objets connectés
  • Un OS personnalisé basé sur Linux (une première pour hors Windows pour Microsoft)

La version 19.10 de l’OS a apporté, entre autres la prise en charge du contrôle d’accès en fonction du rôle. CMake y est paramétré comme outil par défaut pour générer les applications Azure Sphere.

Photo d’illustration © Andrea Danti – Shutterstock.com

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT