Bénéfices en baisse pour Google, qui chute en Bourse

Régulations

Le chiffre d’affaires de Google est au beau fixe. Toutefois, les bénéfices de la société sont en baisse. Google devra s’attendre à une journée difficile sur le Nasdaq.

Google vient de présenter les résultats de son troisième trimestre d’activité. La firme a réalisé un chiffre d’affaires de 16,52 milliards de dollars sur la période, soit une hausse de 20 % par rapport à Q3 2013, mais moins que ce qui était attendu par les analystes (16,57 milliards de dollars).

Les ‘bonnes’ nouvelles s’arrêtent là pour la firme américaine. Le résultat net est en effet en baisse de 5,4 % sur an, à 2,81 milliards de dollars (contre 2,97 milliards de dollars au troisième trimestre 2013). Sans tenir compte de certains éléments, le gain par action s’affiche à 6,35 dollars, en hausse, mais là encore en dessous des objectifs des analystes (6,53 dollars).

En toute logique, l’action Google perd donc du terrain : -1,04 % hier (à 524,51 dollars) et -1,89 % dans les échanges après-Bourse (à 514,59 dollars). Google doit se préparer à une journée noire sur le Nasdaq.

Publicité sous pression et Motorola en perte de vitesse

Cette baisse est causée par deux facteurs. Le premier est la tension qui règne sur le marché de la publicité en ligne. Tension qui se traduit à la fois par un ralentissement de l’activité, mais aussi par des coûts d’acquisition de trafic plus élevés. Au troisième trimestre 2014, ils atteignent 3,35 milliards de dollars, soit 23 % des revenus publicitaires engrangés par Google.

Autre élément, les faibles performances de Motorola Mobility, toujours propriété de Google. Un business qui présente aujourd’hui des pertes. Fort heureusement pour la firme, cette société devrait passer prochainement dans le giron de Lenovo (qui avait annoncé le rachat de Motorola Mobility fin janvier, voir l’article « Google vend Motorola Mobility à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars »).

Sur le même thème

Google casse les prix de son cloud
Google présente Android 5.0 Lollipop en étoffant sa gamme Nexus
Google adapte ses Chromebooks au monde du travail


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur