Big Data : Teradata embrasse Hadoop… faute de pouvoir l’éviter

Plutôt que de tenter de résister à la montée en puissance des Hadoop, MongoDB, Cassandra ou autre, Teradata tente de la digérer. « Nous sommes passés du datawarehouse traditionnel au datawarehouse logique, combinant nos architectures à de nouveaux systèmes de gestion de données », résume Chris Twogood. Quitte à ouvrir la porte à des architectures qui peuvent se révéler concurrentes sur une partie du périmètre que couvrent les solutions maison. « Chaque jour, nous sommes en concurrence avec un fournisseur qui peut aussi devenir un partenaire demain », justifie Hermann Wimmer, le co-président de Teradata (en photo ci-dessus).

QueryGrid : une requête, de multiples sources

Teradata a rachetée en septembre dernier.

A lire aussi :

Stephen Brobst, Teradata : « nous assisterons à la disparition du Big Data par l’intégration »

Big Data : comment SoLocal apprivoise Hadoop

Big Data : ça avance… mais en ordre dispersé