[MàJ] BlackBerry sortira-t-il de Bourse pour partager le sort de Dell ?

OS mobilesRégulations

BlackBerry envisagerait de se réorganiser à l’abri des marchés. Des discussions auraient été engagées avec le fonds Silver Lake, soutien du projet de rachat de Dell.

Distancé par Apple et Samsung dans l’univers des smartphones, BlackBerry envisagerait un retrait de la Bourse pour réorganiser son activité à l’abri des marchés, rapporte Reuters en référence à des sources proches du dossier.

Dans ce but, le groupe canadien (ex-RIM) en difficulté aurait engagé des discussions avec le fonds d’investissement Silver Lake, qui lui-même tente d’imposer l’offre de rachat de Dell par son fondateur.

Vers un rapprochement avec Dell ?

Le projet de rachat du fabricant américain de PC implique aussi un retrait du Nasdaq et doit faire l’objet d’un vote d’actionnaires le 12 septembre prochain. Si l’opération emportait les suffrages, une coopération entre BlackBerry et Dell pourrait être envisagée dans l’informatique mobile…

Rien n’est moins sûr. En effet, cela fait deux ans que BlackBerry et des partenaires potentiels, fonds d’investissement inclus, essayent de s’entendre sur un accord stratégique, sans y parvenir. De plus, la situation financière de la firme de Waterloo (Ontario) s’est dégradée.

BlackBerry 10 ne convainc pas

Blackberry, qui fondait ses espoirs de retour à la croissance sur ses nouveaux smartphones équipés du système d’exploitation BlackBerry 10 (BB10) et sur sa tablette Playbook, peine à convaincre le public et les marchés.

Sur le trimestre clos fin juin, BlackBerry a publié une perte nette de 84 millions de dollars. La société, qui a reconnu n’avoir vendu que 100 000 exemplaires de sa tablette et 2,7 millions de smartphones Z10 et Q10 sous BB10, a vu sa base clients tomber à 72 millions de comptes, contre 76 millions au précédent trimestre.

Depuis le début de l’année 2013, l’action de la société canadienne a chuté de près de 20%. Sa capitalisation boursière n’est plus que de 4,8 milliards de dollars, alors qu’elle était de 84 milliards en 2008.

Dans ce contexte troublé, BlackBerry a licencié en juillet 250 collaborateurs rattachés à son siège social de Waterloo, après avoir supprimé plusieurs milliers d’emplois l’an dernier.

[Mise à jour du 12 août 2013 : Le conseil d’administration de BlackBerry confirme dans un communiqué explorer différentes « alternatives stratégiques » pour améliorer la valeur de l’entreprise.]


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous BlackBerry ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur