Brevets : Apple et Qualcomm enterrent la hache de guerre

5GJuridiqueMobilitéRégulationsSmartphonesTablettes

Après deux ans de bagarre juridique autour de brevets, Apple et Qualcomm signent l’armistice. Et signent un accord pour équiper les iPhone et iPad.

Moins d’un mois après la victoire juridique de Qualcomm aux Etats-Unis, qui condamnait Apple à lui verser plus de 30 millions de dollars pour avoir enfreint trois de ses brevets.

Les deux ennemis jurés ont finalement décidé de mettre fin leur bataille devant les tribunaux.

Qualcomm va équiper les iPhone et des iPad 

Dans un communiqué, Qualcomm et Apple expliquent qu’ils ont trouvé un accord amiable, via le versement d’une somme inconnue, et qu’ils ont même décidé de travailler ensemble avec la signature d’un accord de licence et de fournitures de composants jusqu’en 2025 !

Dès maintenant, Qualcomm va pouvoir équiper des iPhone et des iPad et c’est évidemment vers les puces 5G que tous les regards se tournent.

D’autant qu’au même moment, Intel annonçait via un communiqué son retrait du marché des puces 5G, estimant que c’est un secteur où la rentabilité et les rendements restent flous.
Le fondeur américain explique qu’il préfère se concentrer sur les infrastructures.

La voie est donc plus que libre pour Qualcomm sur le marché de la mobilité, grand vainqueur de cette passe d’armes et les marchés financiers ont chaleureusement accueilli cet accord avec Apple.

2 ans de conflit sur les brevets

Parti des Etats-Unis, le conflit entre les deux sociétés américaines avait pris une dimension mondiale.

L’élément déclencheur fut une plainte de la FTC* (Federal Trade Commission) contre Qualcomm.
En janvier 2017, le gendarme américain de la concurrence avait dénoncé, devant la justice californienne, un abus de position dominante sur le marché des modems 3G (CDMA) et 4G (LTE).

Apple s’était rapidement engouffré dans la brèche. Sa plainte reprenait pour partie les observations de la FTC, notamment sur la question des brevets dits « essentiels », car relatifs à des technologies ayant fait l’objet d’une standardisation.

Qualcomm avait rétorqué en attaquant Apple dans plusieurs pays pour violation de brevets. Il avait remporté des victoires en Allemagne et en Chine.

crédit photo © Tom Wang- shutterstock © Tom Wang- shutterstock

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur