Broadcom s’investit un peu plus dans Linux

CloudOpen Source

Un des derniers résistants du secteur des composants réseau, Broadcom, cède enfin aux sirènes du monde open source. Une nouvelle qui se traduira par un meilleur support de Linux.

Depuis notre dernier pointage, en avril 2009, de nombreuses sociétés ont rejoint la fondation Linux. Dans l’ordre chronologique, nous retrouvons ainsi Meyer Sound, LG Electronics, Collabora, The Planet, Automation Development Lab, Zenoss, Qualcomm Innovation Center, Texas Memory Systems, Palamida, APLcomp, Insprit, Aava Mobile, OpenLogic, China Mobile, Pelagicore, Huawei, Mentor Graphics, Protecode et Timesys.

Des pure players du monde open source en passant par les ténors de l’industrie, l’ensemble du marché est représenté. Ces compagnies sont aujourd’hui rejointes par un acteur important et inattendu : Broadcom. Important, car cette entreprise a un impact essentiel sur le marché des composants réseau. Inattendu, car la firme était une des rares à ne pas participer au développement de pilotes Linux open source pour ses puces Wifi.

En septembre dernier, la compagnie avait enfin choisi de fournir des pilotes Linux open source pour ses composants Wifi 802.11n de dernière génération. Une initiative bien perçue par la communauté. Nous pouvons aujourd’hui espérer que ce rapprochement initié entre Broadcom et la fondation Linux accélérera ce phénomène, en systématisant la mise à disposition de pilotes Broadcom sous licence open source. Linux proposera alors un support sans failles des composants Wifi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur