CES 2015 : Mediatek multiplie les marchés pour ses offres ARM

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones

Le Taïwanais Mediatek déploie de nouvelles solutions ARM pour une foule de marchés émergents. L’expansion tous azimuts, une tendance de fond pour les concepteurs de puces ARM ?

L’arrivée des terminaux mobiles a permis de grandement populariser le concept des SoC (System on Chip), des composants tout-en-un intégrant l’essentiel de ce qui est requis pour créer un ordinateur.

Le phénomène des SoC s’est accompagné d’une personnalisation toujours plus massive des solutions proposées. Il n’est ainsi pas rare de voir certains constructeurs créer un SoC dédié à un produit précis, et qui ne sera pas réutilisable pour d’autres usages.

À ce jeu, les concepteurs de puces ARM sont passés maîtres. C’est même d’ailleurs souvent devenu leur fonds de commerce. Un grand nombre d’entre eux assemble en effet des briques de base (cœur de CPU, GPU, modem) proposées par des tiers (ARM en tête), pour créer des puces spécialisées. À bien des égards, ces sociétés sont à la microélectronique ce que les assembleurs étaient au monde du PC.

Un exemple typique : Mediatek

Le concepteur de puces ARM Mediatek a largement démontré son savoir-faire dans le cadre du CES 2015 de Las Vegas, en proposant des composants dédiés à des usages toujours plus variés. Ce spécialiste fabless du monde des semi-conducteurs s’inscrit ainsi dans cette nouvelle tendance de fond.

Il présente tout d’abord une puce spécifiquement dédiée au monde des Smart TV 4K, le MT5595. Elle est compatible avec la plupart des modes de réception (par air ou câble) et intègre un décodeur capable de lire un flux 4K encodé en H.265 ou VP9, ou quatre flux 2K simultanés en H.264/H.265. La technologie ClearMotion offrira pour sa part de rehausser la qualité des flux vidéos proposant une faible résolution ou une bande passante réduite. Notez que le MT5595 intègre quatre cœurs ARM Cortex-A17, épaulés par deux cœurs ARM Cortex-A7.

La firme va encore plus loin dans la personnalisation des composants avec un SoC dédié spécifiquement aux nouvelles Smart TV de Sony, lequel intègre des fonctions d’amélioration d’image mises au point par le constructeur japonais.

Audio et montres

Autre annonce, le MT8507, un composant conçu pour l’offre Google Cast for audio, l’une des actualités brûlantes du CES 2015. La société se focalise ici sur le support des enceintes Google Cast Ready et des services audio en ligne. Deux cœurs Cortex-A7 sont suffisants pour cette tâche. La partie son est soignée et le composant intègre tout le nécessaire pour piloter une sortie 7.1 en numérique ou pour capter le flux audio d’une prise HDMI.

Dernier exemple, le MT6201, SoC qui pourra être intégré dans des smartwatches Android Wear. Deux cœurs Cortex-A7 à 1,2 GHz sont présents, tout comme un GPU Mali-400 MP. Des caractéristiques limitées, mais suffisantes pour une montre connectée. Mediatek s’est concentré sur les besoins en énergie de son offre, indiqués comme largement inférieurs à ceux des composants concurrents.

À lire aussi :
Nvidia présente le plus puissant des composants ARM, le Tegra X1
Apple Watch en mars et le MacBook Air 12 pouces en juin ?
CES 2015 : Avec Curie, Intel pare les vêtements de puces x86


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur