Citrix veut abaisser le coût des clients légers

Réseaux

Grâce à un ‘chip’ spécialisé, Citrix espère favoriser l’émergence d’une nouvelle famille de clients légers très abordables : moins de 72 euros HT.

Dans le cadre de sa conférence Synergy de Barcelone, Citrix a mis l’accent sur la réduction des coûts liés à la virtualisation du poste de travail, mais également sur celle des clients légers.

Un composant tout-en-un pour les clients légers
À cet effet, la société s’est alliée à Texas Instruments et à NComputing pour mettre au point un composant tout-en-un adapté spécifiquement au marché des clients légers compatibles avec la technologie HDX de Citrix.

Ce composant est basé sur l’architecture ARM. Son haut niveau d’intégration devrait lui permettre d’être accessible à un prix très compétitif. Citrix espère ainsi permettre aux constructeurs de proposer des clients légers d’un prix inférieur à 100 dollars HT, soit moins de 72 euros HT. Ces derniers seront accessibles à compter du premier semestre 2012.

NComputing a fait la démonstration d’un premier terminal pourvu de ce composant. Dell, Devon IT, Fujitsu, HP, Huawei, LG, VXL et Wyse ont d’ores et déjà annoncé soutenir cette technologie, qui pourrait ainsi être intégrée à leurs futurs produits.

La porte ouverte aux puces x86 ?
Dans son communiqué, Citrix laisse entendre que cette approche pourrait être déclinée en version x86 par la suite. Il est difficile toutefois d’imaginer que les processeurs x86 pourront lutter – en prix – avec un SoC ARM dédié.

Ceci est d’autant plus vrai que les géants du secteur, comme Intel, tendent aujourd’hui à s’écarter du marché des composants tout-en-un.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur