Clean Pipe : le bouclier anti NSA de Deutsche Telekom, sera finalisé pour 2016

RéseauxSécurité

Une poignée de PME ont commencé à tester l’offre de réseau «étanchéifié» Clean Pipe de Deutsche Telekom pour un lancement élargi en mai prochain. Une réaction de l’opérateur allemand aux révélations sur les écoutes massives de la NSA.

La mise en place du « bouclier numérique » que Deutsche Telekom entend installer sur son réseau de communication s’accélère. L’opérateur a initié les tests de son service « Clean Pipe » avec une poignée d’entreprises, PME et TPE essentiellement, a rapporté l’agence Bloomberg en début de semaine.

Dévoilé à l’automne 2013, en réponse aux écoutes numériques généralisées de la NSA révélées par Edward Snowden, le projet Clean Pipe a pour objectif d’assurer un périmètre de sécurité aux données qui transitent sur le réseau de Deutsche Telekom en les conservant sur le territoire national. L’idée est de s’appuyer sur un réseau « étanchéifié » sur lequel les services de firewall et de messagerie sécurisée des entreprises seront déportés de leurs serveurs vers ceux de l’opérateur.

Remplacer les routeurs

Un projet de longue haleine qui nécessite des investissements dans l’infrastructure, notamment en équipant les clients de nouveaux routeurs. Lesquels sont fournis par l’équipementier allemand Lancom Systems et donc supposés être exempts de toute backdoor et autres vulnérabilités exploitées par la NSA, à l’inverse de ceux de Cisco, Juniper ou Huawei.

Selon Juergen Kohr, en charge du projet, l’offre Clean Pipe sera déployée à partir de mai prochain à un groupe plus large de clients professionnels. Avant de s’étendre à l’ensemble du réseau de Deutsche Telekom vers la fin 2015 ou début 2016.

Protéger les grandes entreprises avec des outils américains

L’opérateur prévoit également de répondre aux besoins des grandes entreprises. Il serait en discussion avec plusieurs d’entre elles pour déployer son offre Advanced Cyber Defense de détection de vulnérabilités et de réparation. Une offre basée sur des outils de détection d’anomalies dans le trafic fournis par… RSA. La filiale sécurité de l’américain EMC est aujourd’hui pourtant montré du doigt pour sa collaboration supposée avec la NSA, soupçons qui ont poussé plusieurs conférenciers à annuler leur participation à la RSA Conférence (Lire RSA trop proche de la NSA : F-Secure annule sa participation à la RSA Conference). Ce qui n’a pas l’air de gêner Deutsche Telekom. Ses clients seront-ils aussi tolérants ?


Lire également
Deutsche Telekom veut se protéger de l’espionnage sur Internet
Deutsche Telekom va proposer des offres pour échapper à la NSA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur