Le cloud doit encore convaincre les TPE-PME françaises

Cloud
Cloud TPE PME (crédit photo © Krischam - Fotolia.com)

Bien que le cloud computing soit connu par 32 % des dirigeants de très petites et moyennes entreprises françaises interrogés le mois dernier dans le cadre du baromètre Cloudwatt – TNS Sofres, seuls 5 % d’entre eux déclarent l’utiliser.

Parallèlement à la présentation de sa stratégie, Cloudwatt, nouvel acteur européen du cloud computing détenu par Orange, Thales et la Caisse des dépôts, a dévoilé mardi les résultats de son premier baromètre sur l’utilisation professionnelle de l’informatique en nuage auprès de 800 dirigeants de TPE (0 à 19 salariés) et PME (20 à 250 salariés).

Quoique le cloud soit bien connu par 32 % des TPE-PME interrogées (43 % lorsque l’on considère uniquement les PME), seuls 5 % d’entre elles et 15 % des petites et moyennes entreprises de 50 à 99 salariés déclarent utiliser un service cloud.

Fort heureusement pour Cloudwatt qui entend s’adresser aux PME comme aux grands comptes, le potentiel de croissance du marché reste important.

Une pratique émergente

65 % des TPE-PME qui connaissent le cloud, et 99 % de la minorité qui l’utilise, estiment que la pratique va se généraliser. En revanche, 29 % évoquent une mode passagère et 8 % n’ont pas exprimé d’opinion sur le sujet.

Prêchant pour sa paroisse, Cloudwatt observe qu’à prix égal et niveau de service similaire, 74 % des entreprises qui connaissent l’informatique distribuée privilégieraient une solution française plutôt que celle d’un concurrent européen (15 %) ou américain (3 %). Elles sont, néanmoins, 8 % à ne pas se prononcer.

Il semble que le choix de la majorité en faveur du « fabriqué, hébergé et sécurisé en France » n’ait pas été influencé par des exigences réglementaires. À ce propos, le baromètre fait référence aux obligations légales européennes sur les données sensibles (61 % des PME interrogées connaissent mal le sujet).

Il s’intéresse également à la loi américaine de 2001, Patriot Act, qui permet au FBI d’obtenir auprès d’une société de droit américain les données hébergées par ses filiales, y compris à l’étranger (seules 32 % des PME sont au courant).

Sécurité et confiance

Parmi les petites et moyennes entreprises qui connaissent le cloud, 76 % considèrent que l’incertitude concernant la sécurité des données est le principal frein à l’adoption du cloud computing.

Viennent ensuite : le manque de transparence, de clarté contractuelle ou encore, mais plus rarement, de compétence en interne. Dans ce dernier cas, le soutien de prestataires externes, SSII et autres revendeurs potentiels de l’offre en devenir de Cloudwatt, pourrait être utile…

Crédit photo © Krischam – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur