Cloudwatt mise sur OpenContrail de Juniper pour déployer le SDN

CloudDatacentersGestion des réseauxOpen Source

Le fournisseur de cloud souverain a déployé l’offre de virtualisation de réseau OpenContrail proposée par Juniper Networks. Cloudwatt détaille cette initiative et son avenir.

Cloudwatt, fournisseur de Cloud public dit souverain, s’est donc lancé dans l’aventure de la virtualisation du réseau. Il a choisi pour cela l’offre OpenContrail de Juniper Networks pour à la fois déployer du SDN dans son réseau, mais également du NFV (virtualisation des fonctions réseaux). Sur la genèse du projet, Régis Allègre, VP Software Engineering chez Cloudwatt explique : « En septembre dernier, lors des phases d’architecture du produit Compute, il n’était pas certain que l’implémentation de référence OpenStack de Neutron (brique réseau), basée sur OpenVSwitch, puisse adresser les besoins de montée en charge et d’opérabilité de notre Cloud public. Nous avons donc commencé à investiguer des alternatives. »

La direction technique de Cloudwatt a donc évalué différents scénarios. « Nous avons analysé l’implémentation de référence OpenStack basée sur OpenVSwitch et envisagé de la mettre à niveau. Nous avons aussi étudié les solutions Nicira & Cisco Nexus, mais avions une forte préférence pour une solution Open Source, pour des raisons de souveraineté et de coûts de production. Enfin, nous avons aussi analysé OpenDaylight, mais le timing et la maturité de l’initiative n’en faisaient pas une solution viable pour nous. » Le choix s’est donc finalement porté sur la solution OpenContrail de Juniper qui commence à séduire de plus en plus d’opérateurs, comme nous avions pu le constater lors de la visite du laboratoire de test SDN à Amsterdam.

Open Source, évolutif et des ambitions dans le Network as a Service

Pour expliquer cette décision, Régis Allègre souligne « avoir été à la recherche d’une solution pérenne, nous amenant une très grande scalabilité d’une part et le support des standards MPLS et VPN niveau 3 d’autre part, ces technologies étant nécessaire pour permettre une intégration simple des réseaux virtuels multi-tenant au sein des datacenters ». Sur cette intégration, il remarque qu’« il y a aujourd’hui une vraie interopérabilité avec le composant OpenStack Neutron, car ce qui a été fait est en fait une implémentation des APIs de Neutron dans OpenContrail ».

Il ajoute en complément qu’ « un autre aspect important de la décision était l’outillage opérationnel amené par OpenContrail, permettant un monitoring avancé de l’utilisation ainsi que de très bonnes possibilité d’investigation ». Ces outils comprennent, l’introspection, l’analyse détaillée, la surveillance en temps réel, le diagnostic, la résolution des pannes, etc. Enfin l’aspect Open Source a participé à la décision où Cloudwatt et Juniper travaillent dans un modèle de co-développement.

Le déploiement du SDN et du NFV a été effectif le 30 juin 2014 ce qui correspond à quelques jours près au lancement de l’offre Compute de Cloudwatt, dont son PDG Didier Renard nous avait expliqué les ambitions. Nul doute que l’intégration d’OpenContrail aura permis au fournisseur de Cloud public de gagner en efficacité et de réduire ses dépenses d’exploitation. Néanmoins, il n’entend pas en rester là et Régis Allègre indique qu’ « il y a plusieurs fonctions de ‘Network as a Service’ que nous souhaiterions ajouter rapidement à notre portfolio de services, avec notamment des fonctions avancées de Load Balancing ou de VPN, ainsi que la simplification de l’extension de réseaux privés dans notre Cloud public ». A suivre…

crédit photo © everything possible – shutterstock

A lire aussi :

Numergy choisit le SDN d’Alcatel-Lucent pour ses datacenters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur